[Couture] Tout savoir sur les patrons

En couture, tout commence par une envie. Envie d’une jupe, d’une robe légère pour le printemps qui pointe le bout de son nez. La question qui se pose ensuite est : quel patron choisir ? Aujourd’hui, je vous dis tout sur cet élément essentiel dans la réussite d’un projet couture. Avant de vous donner tous mes trucs et astuces pour bien choisir votre patron et le recopier, on commence par une définition.

Qu’est-ce qu’un patron ?

Je suis certaine que vous pensez que c’est un peu bête de commencer par une définition mais je pense que ce paragraphe pourra vous intéresser, notamment si vous préparez le CAP.

Un patron est une représentation à plat des éléments constitutifs d’un vêtement. Il est fabriqué en papier ou en carton. Il permet de concevoir un accessoire ou un vêtement. Il existe trois types de patron :

  • Le patron de base qui consiste à tracer la base d’un vêtement (jupe, pantalon, corsage)
  • Le patron modèle qui consiste à transformer ou à créer un modèle à partir d’un patron de base existant
  • Le patron industriel auquel on rajoute des valeurs de couture pour créer un vêtement

Le patronnage est un patron auquel on a ajouté les valeurs de couture.

Pour la conception des vêtements féminins, c’est toujours le côté droit qui est représenté car dans la mode féminine, le boutonnage se fait côté droit sur côté gauche, contrairement à la mode masculine. Pour certaines pièces, comme le devant ou le dos, vous n’aurez que la moitié de la pièce représentée. Il faudra alors, au moment de couper votre pièce, plier votre tissu en deux et mettre le milieu dos ou le milieu devant sur le bord plié. Sur chaque pièce du patron sont inscrits les éléments suivants :

  • La référence du modèle (ex. Ciré Jacques)
  • La dénomination de la pièce (ex. devant, dos, manche, etc.)
  • La taille du patron
  • Le nombre de fois où le patron doit être coupé (ex. x 1, x 2, x 4)
  • Si le morceau doit être coupé dans le tissu, la doublure ou le thermocollant
  • Le numéro du morceau (ex. 2/10). Cela signifie que votre patron comprend 10 pièces.

Vous trouverez aussi d’autres indications :

  • Les pinces
  • Les emplacements des poches, des boutons et des boutonnières
  • Les crans qui sont des repères pour vous aider à assembler deux pièces ensemble
  • Le droit fil qui est le sens dans lequel vous devez couper votre tissu et qui correspond à la chaîne du tissu qui est parallèle à la lisière

Où trouver des patrons ?

Vous trouverez des patrons dans des merceries, des revues spécialisées, des livres de couture, chez des marques de patrons ou bien sur le web. Je ne vais évidemment pas vous faire une liste exhaustive mais je veux partager avec vous mes sources favorites.

Si vous êtes débutant-e, je vous conseille le magazine Coudre c’est facile. J’ai déjà parlé de cette revue sur ce blog. Elle propose de nombreux modèles d’accessoires et de vêtements très faciles à faire. De plus, je vous conseille de faire l’acquisition de quelques livres. Les livres proposent souvent des patrons assez simples et rapides à faire. Voici quelques maisons d’édition et/ou collections chez lesquelles vous pourrez acheter de beaux livres de couture :

  • Les Éditions de Saxe commercialisent notamment le magazine Coudre c’est facile et fait appel à des couturières japonaises. Attention les vêtements peuvent tailler un peu petit…
  • Au temps apprivoisé, vous trouverez des livres sur des accessoires que vous ne trouverez nul part ailleurs, comme les cols ou les rangements en tissus.
  • Les éditions Marabout propose des livres intéressants, notamment des livres pour vous apprendre à utiliser votre machine à coudre ou votre surjeteuse.
  • Les Éditions Eyrolles sont avec les Éditions de Saxe mes préférées. On trouve notamment des livres sur le modélisme.
Magazine Coudre c’est facile

Quand vous serez un peu plus aguerri-e, je vous conseille de passer aux patrons (notamment de vêtements) vendus par des marques spécialisées. Sans doute, des couturières aguerries vous parleront de Burda. Personnellement, j’ai essayé un modèle homme et j’ai été très déçue. Il y avait clairement des erreurs dans le patron. Sachez qu’il existe de nombreuses autres marques de patrons vraiment sympa, qui propose des coupes à la fois modernes et intemporelles, la preuve en images !

Voici la liste de grandes marques dont certaines testées par moi-même :

Patron de la jupe Frankie de RDC, de la chemise Far West de Lot of Things et de I am Jacques de I am Patterns

Vous trouverez également des marques de patrons spécialisées dans la lingerie, que je n’ai pas encore testées :

Autre avantage : les marques mettent souvent des niveaux de difficultés. Cela vous permettra que bien choisir votre patron selon vos compétences.

Pour finir, un mot sur les patrons que vous trouverez sur le web. Ils sont généralement gratuit, ce qui peut paraître un avantage mais c’est à double tranchant. Pour ma part, j’ai toujours tendance à m’en méfier. Ayant eu une mauvaise expérience avec un pantalon carotte, je n’ai pas retenté l’expérience. Je préfère acheter et mettre le prix dans un patron que vous pourrez ensuite transformer si besoin et surtout conserver précieusement dans ma collection de patrons.

Les différentes sortes de patrons

Si vous achetez votre patron auprès d’une marque spécialisée, vous verrez que certaines marques de patrons ne proposent que des patrons pochette, d’autres uniquement des patrons en format PDF. Enfin, certaines marques vous proposent de choisir entre un patron pochette ou un patron papier.

Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Sachez que si vous achetez un patron pochette, vous devrez recopier votre patron si vous voulez conserver toutes les tailles. Cela peut être pratique si vous voulez un jour refaire le vêtement dans une autre taille. Sinon, vous pouvez évidemment découper la taille désirée. Si, par contre, vous achetez un patron en PDF, vous devrez l’imprimer soit en A4 et assembler les feuilles ensemble, soit le faire imprimer en format A0. Pour cela, je vous renvoie à un article très complet du blog de Rêve à soie.

A vous de choisir ce qui vous convient le mieux !

AvantagesInconvénients
Patrons PochetteLe papier épais qui risque moins de se déchirer
Le temps gagné à ne pas devoir imprimer et assembler
Le fait de conserver le patron original
Son prix (il est plus cher que le patron PDF)
La perte des autres tailles si vous décidez de découper votre taille
Patrons PDFSon prix (il est moins cher que le patron Pochette)
La possibilité de l’imprimer autant de fois que vous voulez
Le temps perdu à tout assembler si vous l’imprimez en format A4
Le surcoût d’une impression en format A0 auprès d’une entreprise spécialisée

Je préfère largement acheter les patrons pochette. Même s’ils coûtent un peu plus cher, j’apprécie de gagner un temps fou à ne pas imprimer et coller une trentaine (voir plus parfois) de pages ! Je l’ai déjà fait une fois et je l’ai personnellement très mal vécu. De plus, même si je ne découpe pas mon patron et que je recopie ma taille, j’ai l’impression de perdre moins de temps qu’avec un patron en PDF. Et puis, j’aime le packaging des patrons de couture. Je trouve que ce sont généralement de beaux objets.

Comment recopier un patron ?

Dans un précédent billet, je vous expliquais tous mes trucs et astuces pour recopier un patron. J’utilise maintenant exclusivement la technique de la roulette et plus la technique de la bâche dans un souci écologique, la bâche étant du plastique. Je vous mets l’extrait qui détaille cette technique mais je vous conseille de lire mon billet :

[J]’utilise ma roulette qui normalement s’utilise pour marquer le contour du vêtement et certains éléments du patron (pinces, boutonnières, etc.) sur le tissu, comme vous le verrez plus loin. Je pose d’abord sur ma table le papier carbone, puis le papier sur lequel je souhaite recopier mon patron, en faisant attention de poser sur le carbone la face non glacée, car sur cette face les traits sont mieux marqués. Ensuite, je dépose mon patron. J’épingle le tout et je passe la roulette sur les contours du patron et sur toutes les marques (pinces, boutonnières, etc.).

Comment tracer ses propres patrons ?

Pour finir ce billet, je voulais vous laisser quelques pistes pour certain-nes qui souhaiteraient tracer leurs propres patrons.

Le premier conseil que je peux vous donner est de prendre des cours pour avoir quelques bases en patronage. J’ai déjà évoqué sur ce blog les cours de patronage que j’avais pris au Cours Municipaux d’Adultes. Il s’agissait de cours de coupe-couture à plat. Ces cours m’ont vraiment aidée à acquérir des techniques professionnelles pour coudre mais j’y ai aussi appris à tracer des patrons de base : jupe droite, chemisier, pantalon et veste. L’avantage d’avoir réalisé ces patrons sur mesure est que vous pouvez ensuite vous en servir pour créer d’autres vêtements, comme je l’ai fait avec ma jupe en wax.

Les cours d’Artesane sur le patronnage m’ont aussi aidée lorsque je préparais le CAP. Les cours 2 et 4 du pack CAP couture, respectivement sur le buste de base et les modifications simples, rappellent, en effet, les grands principes du patronage que j’avais déjà détaillés dans un précédent billet. Je les remets ici dans ce billet.

Commençons par l’aisance, qui est essentiel si l’on veut rentrer dans les vêtements :

  • Tour de bras/manches : 10 cm
  • Tour de poitrine : 4 cm
  • Tour de taille : 2 cm
  • Tour de grandes hanches : 4 cm
  • Carrure dos : 1 cm
  • Carrure devant : 1 cm

La ceinture est toujours rectangulaire et voici la formule magique pour obtenir sa longueur : (Tour de taille devant x 2) + (Tour de taille dos x 2) + croisure

La croisure peut être fatale : si elle est trop courte, vous ne pourrez pas fermer votre vêtement ! Pour avoir la bonne largeur, ajoutez au milieu devant le diamètre du bouton + l’épaisseur du bouton + 2 mm. Pour rappel, le milieu devant est la ligne qui traverse les boutons en leur milieu. J’ai enfin compris ça !

Les pinces de côté devant doivent avoir la même longueur entre elles ainsi que les pinces de dos. La pince de côté devant doit être plus longue celle de côté dos.

Attention aux chapeaux de plis et de pinces ! Pour les obtenir, il faut plier le papier puis découper !

La platitude, c’est l’élément essentiel à connaître pour le patronage. Cela consiste à former un angle droit lorsque vous transformez une partie pour éviter de se retrouver avec des becs et donc pour pouvoir assembler vos vêtements ! Il faut la tracer sur les éléments suivants :

  • Encolure dos (platitude sur la moitié de sa longueur)
  • Encolure devant
  • Haut de l’emmanchure (côté épaule) dos
  • Haut de l’emmanchure (côté épaule) devant
  • Bas de l’emmanchure (côté aisselle) devant

Par la suite, je me suis aidée de livres de patronage. Il existe des ouvrages très complets et très professionnels sur le patronage. J’ai pour ma part investi dans les livres intitulés Le modélisme de mode de Teresa Gilewska aux Éditions Eyrolles. Je trouve qu’ils sont bien faits et assez complets. En voici deux autres qui pourront vous aider :

En plus des ouvrages de modélisme, dp studio propose des patrons de base. Il vous suffit de commander votre taille et de faire ensuite une toile pour le modifier. Il y a de nombreuses options aux patrons de base : cols, manches. Vous pourrez donc construire votre propre vêtement grâce à ces patrons.

Vous l’aurez compris, maintenant que mon niveau de couture est plus élevé, je suis adepte d’acheter des patrons de marques connues et renommées. Je préfère investir plus sur le plan pécuniaire que de trouver des patrons gratuits sur le web qui finiront par me faire perdre un temps fou en modifications. Pour vos premiers vêtements, je vous conseille de choisir des couples simples, géométriques comme celles proposées dans le magazine Coudre c’est facile. Choisissez toujours un patron qui vous plaît vraiment et qui correspond à votre niveau. Outre les points techniques, choisir un patron, c’est choisir une nouvelle aventure, une nouvelle expérience de couture !

Webographie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.