[Couture] 12 outils indispensables en couture

Comme tout artisanat, la couture demande d’avoir du matériel et plus vous progresserez, plus vous serez exigeant.e en la matière. Tous les couturiers et couturières ont leurs outils fétiches, sans lesquels ils ne pourraient pas coudre. Aujourd’hui, je partage avec vous les douze outils qui me sont indispensables. Tracer, coudre, réaliser les finitions, à chaque étape, ses outils.

Les outils pour tracer

Le crayon à craie

Ce crayon a l’air somme toute assez banal. Détrompez-vous ! C’est un crayon magique, je dirais même plus : c’est ma baguette magique. Ce crayon, de la marque Bohin, comporte trois mines en craie de trois couleurs différentes : blanc, gris, rose. C’est très pratique selon la couleur de votre tissu. L’avantage est qu’il est léger, ne se cassera pas aussi facilement qu’une craie, ne laisse pas de trace de craie sur les doigts. Vous changez de couleur en tournant et vous pouvez évidemment acheter des recharges. Les recharges que j’ai achetées ne sont pas des mêmes couleurs car, en l’occurrence, le jaune a remplacé le blanc puisque les recharges ne sont pas de la même marque que le crayon. Mais comme la mine est de 0,7 mm, cela ne pose pas de problème.

Mon crayon à craie de la marque Bohin

La règle et l’équerre japonaises

La règle japonaise et sa petite sœur, l’équerre japonaise, font partie de ma vie depuis longtemps. Les avantages de cette règle par rapport aux autres est qu’elle est transparente et graduée sur toute sa surface (longueur : 50 cm ; largeur : 5 cm). Cela est très pratique pour tracer les marges de couture. Si votre marge est de 1 cm, posez la ligne de 4 cm de votre règle sur le bord du patron et laissez dépasser 1 cm. Vous avez ainsi votre marge. L’équerre japonaise est aussi très pratique car elle permet de dessiner les marges de couture en angle droit grâce à ses lignes intérieures.

La règle d’un mètre en métal

Si cet objet tombe, il vous cassera les oreilles car il est en métal. Ma règle (oui une autre !) d’un mètre en métal m’est indispensable. Je l’utilise pour tracer les grandes dimensions des pantalons et des accessoires, comme les furoshiki, les sets de table, etc. Le métal a un autre avantage : vous pourrez utiliser cette règle avec un cutter rotatif. Ainsi, vous ne risquerez pas de couper votre règle contrairement à ce qui arrive avec une règle en plastique.

Les outils pour coudre

Le bracelet aimanté

Ce bracelet est vraiment très commode car il est aimanté. Quand je couds et que j’enlève mes épingles au fur et à mesure, je n’ai qu’à les poser dessus. Plus aucun risque de perdre une épingle. Seul inconvénient : vous pouvez le confondre avec votre montre et vouloir regarder l’heure, qu’il ne pourra pas vous donner, évidemment !

Mon bracelet aimanté

Le coupe-fils

Le coupe-fils est un outil essentiel à avoir dans sa boîte à couture. Comme son nom l’indique, il sert à couper les fils. Je trouve qu’il est préférable d’utiliser cet outil plutôt que le découd vite, car il permet de faire un travail plus propre et plus précis. Et puis, il y a moins de risque de déchirer son tissu qu’avec le découd vite.

L’enfile-aiguilles

Fini les prises de tête à essayer de rentrer les fils dans le chat de votre aiguille grâce à l’enfile-aiguilles ! Gain de temps assuré !

Enfile-aiguilles et coupe-fils

Les outils pour faire les finitions

La cire d’abeille

La cire vous sera utile pour les finitions et notamment pour les ourlets à la main. En passant le fil sur la cire, il y aura moins de risque que le fil s’enroule sur lui-même et fasse un nœud, pendant que vous faites votre ourlet à la main. L’avantage de cet objet est qu’il est rechargeable.

Aide à la confection d’angles

Vous avez sûrement déjà eu à former des angles. Quoi de mieux que ce petit objet appelé « aide à la confection d’angles, courbes et arrêtes à façon ». Dans les vidéos et autres tutoriels, on voit souvent les couturières et couturiers le faire avec une paire de ciseaux. Je pense que cela est dangereux, car vous pouvez abimer votre tissu en faisant un trou. Avec cet outil, aucun risque à moins que vous forciez vraiment. Je me sers de la partie arrondie pour former les pièces arrondies comme le col Claudine par exemple. Après avoir cousu les deux parties du col, je crante, j’ouvre les coutures au fer et retourne le col. Je le passe alors sur la couture mais à l’intérieur pour former un bel arrondi, en faisant rouler la couture.

Cire d’abeille rechargeable et aide à la confection d’angles

Le cochon de repassage

Le cochon de repassage vient d’arriver dans mon atelier. J’ai découvert cet objet lorsque je prenais des cours de couture à la Ville de Paris. C’est un outil très pratique pour former les parties arrondies et en volume d’un vêtement : les pinces, les têtes de manche, les cols, les poignets. Son grand frère, le rouleau, est aussi très utile pour repasser les manches et les ourlets. En repassant votre ourlet sur un rouleau, vous éviterez ainsi de marquer l’endroit de votre vêtement, comme cela peut se produire quand vous le repassez à plat. Vous pouvez confectionner vous-même vos coussins de repassage et ainsi réutiliser vos chutes de tissus. Pour voir le tutoriel, cliquez ici.

L’une des faces est en lainage et l’autre en coton

Les outils insolites

Le marteau

Oui, vous avez bien lu, j’ai écrit « marteau », un objet incongru dans un atelier de couture mais terriblement indispensable pour les épaisseurs. Si vous avez un tissu épais à coudre, des ourlets, tapez quelques coups de marteau dessus (attention les doigts !) et ça passera tout seul sous votre pied de biche !

Ma ceinture à outils

Dans la série bricolage, on continue avec ma ceinture à outils. C’est une ceinture que j’ai confectionnée moi-même à partir d’un vieux jean homme. Elle est très pratique quand je trace un patron ou que je découpe du tissu. J’y mets tout ce dont j’ai besoin et tout reste à porter de main : ciseaux, cutter rotatif, crayon à craie, crayon à papier.

Ma ceinture à outils

La poubelle de table

Dernier objet insolite : ma petite poubelle de table. J’y mets tous mes petits déchets : morceaux de tissus, fils. Je gagne du temps ensuite lors du rangement et du nettoyage. Je l’ai même emmenée à l’épreuve de couture du CAP.

Ma petite poubelle de table de couture

Mentions spéciales

Les tires aiguille

Si vous devez coudre plusieurs épaisseurs à la main et/ou que vos doigts sont fatigués, ces tires aiguille seront d’une grande aide ! Les miens sont en forme de dé, mais il existe d’autres formes. Ils sont indispensables quand vous cousez par exemple des espadrilles.

Les tires aiguille en action sur ma dernière paire d’espadrilles

Le masking tape

Le masking tape est un scotch en papier de riz repositionnable. Il est notamment utilisé en papeterie mais aussi en couture. Vous pouvez le mettre sur la grille de votre machine pour vous en servir comme repère. Je m’en sers également pour le pied spécial boutonnière. Il me permet de mieux voir les repères et ainsi de faire ma boutonnière au bon endroit. Vous pouvez également le poser sur votre pied de biche pour coudre les tissus techniques (simili cuir, tissu enduit, etc.), en laissant libre l’endroit où passe l’aiguille. Ainsi, votre tissu avancera et vous pourrez coudre.

Ce bout de masking tape posé sur la grille de machine m’aide à faire une couture de 1 cm de marge.

Le distributeur pour aiguilles et épingles

Ce distributeur tournant vous servira à mettre vos aiguilles et épingles. Vous ne perdrez plus votre temps à essayer de retrouver une aiguille dans une botte de foin… ou dans votre atelier. Personnellement, j’y mets toutes mes aiguilles spéciales : aiguille à laine, aiguille à espadrilles, etc. Et comme son fonds est aimanté, vous ne perdrez plus aucune aiguille.

Distributeur d’aiguilles avec mes aiguilles spéciales

Les pinces

Ces pinces vous seront très utiles pour coudre les tissus techniques. Elles remplacent les épingles. Vous ne pouvez, en effet, pas mettre d’épingles sur de tels tissus, au risque de faire un trou et de devoir ainsi tout jeter car sur de tels tissus, le trou ne se refermera pas ! Ces pinces vous permettront de maintenir les épaisseurs de tissu sans les abîmer.

Pinces pour tissus techniques

Je vous ai livré dans ce billet la liste des outils grâce auxquels la couture est un plaisir, car ils me font gagner du temps. Ils m’ont d’ailleurs tous accompagnée pour passer l’épreuve de couture du CAP. Pour les besoins, j’avais acheté une boîte de couture avec de nombreux compartiments, où tout était soigneusement rangé, ce qui m’a donc permis d’être plus efficace lors de l’épreuve et qui me permet de l’être au quotidien. Vous trouverez ces outils en mercerie mais aussi sur le site Rascol qui est très fourni en matériel de ce genre. N’hésitez à partager en commentaires les outils qui vous sont essentiels et dont vous ne pouvez pas vous passer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.