[Tricot] Réussir les finitions de son pull

J’ai eu l’idée d’écrire ce billet en finissant un pull. J’aurais aimé, en effet, trouver ce genre de billet au moment où j’ai fini mon premier pull car, quand j’ai enfin réussi cet exploit, il me restait encore à coudre les pièces ensemble. L’assemblage et la couture des différentes parties de votre pull peut clairement devenir un calvaire si vous n’arrivez pas à trouver les bonnes informations. A force de chercher, j’ai fini par trouver les tutoriels essentiels pour réussir cette étape. Je vous les livre dans ce billet avec tous mes trucs et astuces. Le patron de mon pull se trouve dans le livre Phildar intitulé Les essentiels mode à tricoter. C’est un pull en jersey avec des cotes 1/1.

Vous l’avez compris ce pull n’est pas un pull en top down, c’est-à-dire un pull tricoté en rond en partant du col, donc sans couture ; j’ai tricoté d’abord le dos, le devant et enfin les manches séparément. L’avant-dernière étape consiste à assembler ces parties ensemble et la dernière étape consiste à tricoter le col. Ce billet abordera donc ces deux dernières étapes.

Les différentes étapes

Pour ma part, voici l’ordre que j’ai suivi pour assembler ce pull :

  • Rentrer les fils ;
  • Coudre les épaules ;
  • Coudre les manches ;
  • Coudre les côtés ;
  • Assembler les manches au corps du pull ;
  • Tricoter le col.

Je sais que certain.e.s d’entre vous ne faites pas comme cela mais je vais expliquer pourquoi je fais les choses dans cet ordre-là.

Rentrer les fils

Pour cette étape, il y a deux écoles : soit vous rentrez les fils avant l’assemblage, soit vous rentrez les fils après l’assemblage. J’ai longtemps fait partie de la seconde école : j’assemblais et je rentrais les fils. J’ai toujours vu ma mère (qui m’a appris à tricoter) faire ainsi, alors naturellement, lorsque j’ai cousu mes premiers pulls, j’ai fait de même. En fait, je rentrais les fils dans la couture. Toutefois, cela me faisait parfois, à certains endroits des coutures épaisses et disgracieuses, même si évidemment, on ne les voyait pas sur l’endroit. En bref, je n’étais pas du tout satisfaite. Puis, j’ai lu un tutoriel du blog Phildar qui conseillait d’abord de rentrer les fils en premier. C’est bête mais je n’y avais jamais pensé ! Dorénavant, c’est la première chose que je fais.

Maintenant, la question se pose : comment faire pour rentrer les fils ? Comment faire en sorte qu’ils ne s’échappent pas et que votre ouvrage ne se détricote pas ? Grande peur des débutant.e.s, sachez qu’il y a peu de chance que cela arrive. Pour rentrer les fils, vous aurez besoin d’une aiguille à laine, c’est-à-dire d’une aiguille à bout rond (donc qui ne pique pas !). Vous en trouverez facilement en mercerie. Le nœud ne vous sera d’aucune utilité et il y a même un risque qu’il ressorte et cela serait évidemment disgracieux. Pour rentrer les fils, il vous faudra faire suivre à votre fil le même chemin que les mailles tricotées.

Et comme une vidéo vaut mieux qu’un long discours, voici la technique pour rentrer les fils sur du jersey :

Et voici la technique sur des côtes :

Coudre les épaules

La seconde étape consiste à coudre les épaules du devant et du dos ensemble. Avant de l’aborder, voici un de mes trucs qui facilite cette étape : éviter de faire des escaliers lorsque vous terminez de tricoter les épaules. Quand vous faites les diminutions en tricotant tout le rang, y compris la dernière maille, vous obtenez inévitablement un escalier disgracieux et vraiment pas pratique pour l’étape de la couture. Pour éviter cela, il vous suffit de ne pas tricoter la dernière maille de votre rang et de la passer. Retournez ensuite votre ouvrage. Passez la première maille puis la seconde sans les tricoter puis faites votre diminution. Là encore, je vous mets en lien LA vidéo qui m’a aidée et grâce à laquelle mon tricot a gagné en qualité !

Pour coudre les épaules, plusieurs solutions s’offrent à vous. La première consiste à assembler les épaules en recréant un rang de mailles :

La seconde consiste à faire un point arrière. Ce point est souvent utilisé en couture et en broderie. Rien de compliqué mais prenez votre temps. Il a la particularité d’être solide, ce qui est idéal pour les épaules. Vous avez plusieurs possibilités comme vous le verrez dans la vidéo :

Personnellement, j’ai préféré prendre les deux brins de la première maille du devant et le brin intérieur de la première maille du dos pour avoir une jolie lisière. Je vous conseille de faire quelques essais pour voir ce qui vous convient le mieux.

Si vous tricotez une laine très grosse, vous ne ferez pas ainsi. Il faudra tricoter le dernier rang du devant et le dernier rang du dos ensemble. Vous ne ferez donc pas de diminution progressive. J’ai utilisé cette technique pour terminer mon pull XXL. Je vous remets la vidéo. Cette technique est vraiment géniale pour les grosses laines ! Elle ne crée pas de surépaisseur comme pourrait le faire une couture.

Coudre les manches

Pour coudre les manches, là encore, il existe plusieurs techniques :

  1. Soit vous cousez la tête de manche au corps puis vous cousez en une seule fois les côtés de la manche et du corps (technique décrite sur le blog de We Are Knitters) ;
  2. Soit vous cousez les côtés de votre manche puis les côtés du dos et du devant ensemble et enfin vous cousez la tête de manche au reste du corps (technique décrite sur le blog de Phildar).

J’ai longtemps fait la première technique mais, dernièrement j’ai testé la seconde. A vous de voir, là encore vous pouvez essayer chacune de ces techniques puisque votre pull a deux manches.

Si vous choisissez la première option, il faut d’abord coudre la tête de manche au corps (devant et dos) :

Ensuite, il faudra réaliser une couture invisible pour coudre les côtés :

Je tiens à préciser que cette technique marche aussi bien avec des têtes de manche droite, comme cela est le cas dans la vidéo, qu’avec des têtes de manche avec diminution, celles sans doute que vous avez le plus l’habitude de faire.

Si vous choisissez la seconde option, il faudra réaliser un point arrière. Pliez en deux, à plat, votre manche et à l’aide d’un anneau de marquage, repérez le milieu de la manche. Alignez ce repère à la couture d’épaule. Épinglez ensuite la manche et le corps à intervalles réguliers puis cousez au point arrière :

Réalisation du col

Une fois votre tricot cousu, vous pouvez vous attaquer au col. Là encore, plusieurs options s’offrent à vous :

  1. Tricoter le col puis le coudre à votre pull ;
  2. Relever les mailles sur votre tricot puis tricotez le col.

Si, comme moi, vous n’êtes pas une adepte de la couture des pulls, je vous conseille fortement de choisir la seconde option que je vais détailler maintenant. N’ayant jamais fait la première technique, je n’en parlerai pas mais vous trouverez sur YouTube de nombreux tutoriels.

Pour réaliser le col, il vous faudra vous munir de vos aiguilles circulaires de la taille souhaitée. Petit truc concernant le tricotage des cols et autres bords et côtes. Les patrons recommandent généralement de les tricoter avec un numéro d’aiguilles inférieur de 0,5 à votre numéro d’aiguilles avec lesquelles vous tricoterez votre ouvrage. Toutefois, je vous conseille de les tricoter avec un numéro d’aiguille inférieur de 1 et non de 0,5. Cela permet de faire des bords plus resserrés qui, par conséquent, se détendront moins vite. Par exemple, si vous tricotez votre ouvrage en 3,5, vous devez tricoter vos côtes en 2,5. Voici comment relever les mailles :

Certaines vidéos vous conseilleront de ne pas relever toutes les mailles mais, par exemple, d’en relever trois sur cinq. Je vous conseille au contraire de relever toutes les mailles, sinon votre col sera disgracieux. Une fois les mailles relevées, il ne vous reste plus qu’à tricoter votre col. Si vous tricotez en côtes 1/1, vous devrez être vigilant.e et vous assurez que vous avez un nombre pair de mailles pour ne pas vous retrouvez avec deux mailles endroit ou deux mailles envers l’une à côté de l’autre.

Pour tricoter votre col, il faudra tricoter selon la technique du magic loop :

En résumé

Bravo ! Vous êtes arrivé.e au bout ! J’espère que ce billet vous aidera à affronter cette dernière étape qui est la couture de votre pull ou de votre gilet. Je vous invite à partager en commentaires d’autres méthodes et tutoriels. Pour ma part, je n’ai parlé dans ce billet que des techniques que j’ai déjà réalisées. La prochaine étape pour moi en tricot : réaliser un pull en top down, donc sans couture… La dernière étape, une fois votre pull terminé, sera de réaliser le blocage.

6 commentaires sur « [Tricot] Réussir les finitions de son pull »

Répondre à Verny Bernadette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.