[Event] Chic et utile, le porte-monnaie s’expose à la Monnaie de Paris

La Monnaie de Paris propose du 17 mai au 3 novembre 2019 une exposition intitulée « Chic et utile, l’art du porte-monnaie « , petit objet que nous avons tous dans nos sacs. J’ai profité de mes quelques jours de vacances avant de passer le CAP pour visiter cette exposition, qui occupe une partie de deux salles de la Monnaie de Paris. Vous pourrez donc aussi en profiter pour visiter le musée.

L’exposition montre de nombreux porte-monnaie et replace l’objet dans l’histoire. Elle commence dans l’Antiquité mais est surtout centrée sur la période de 1830 -1930. C’est la première exposition consacrée à ce petit objet. Elle montre environ 300 pièces dont, pour la plus grande partie, la collection d’Henri Joannis-Deberne, prêtée par son épouse. Ce collectionneur avisé acquit également des objets liés à la vie mondaine : carnets de bal, éventails, tabatières, etc. Trois maisons de luxe (Boucheron, Hermès et Van Cleef & Arpels) ont également prêté des pièces.

Cette exposition nous montre, en l’occurrence que le porte-monnaie n’est pas seulement un objet utilitaire, c’est aussi un marqueur social. Le visiteur sera surpris de voir que certains porte-monnaie furent réalisés à l’occasion d’événements comme, par exemple, pour la prise de la Bastille ou l’exposition de 1878, ce qui m’a rappelé que cela est le cas pour le wax. Les villes de villégiature, où la bonne société se retrouvait, avaient aussi leur porte-monnaie à leur effigie (Chamonix, Biarritz).

Enfin, cette exposition nous prouve également qu’il est un objet d’art. Les différences de formes, de matériaux et de provenances nous montrent que le porte-monnaie a, il fut un temps, fait appel à tous les artisanats d’art : cuir (évidemment), textile, broderie, perles, ivoire, bois, écailles, nacre, métaux. Certains de ces porte-monnaie vous surprendront vraiment par leur forme : gant, coquillage, chaussure, etc.

En effet, il y a deux siècles, la France et l’Europe comptaient de nombreux artisans d’art capables de réaliser des objets d’exception ! L’exposition nous rappelle que « [l]a disparition des activités liées à ce type d’objet, celle des fabriques et de leurs archives, des artisans et leur savoir-faire, rend la tâche de l’historien difficile ». Effectivement, tous ces savoir-faire se sont tristement perdus au cours du XIXe siècle et surtout du XXe siècle lorsque la société a évolué et que l’uniformisation des mœurs a fait du porte-monnaie un objet banal.

Cette exposition m’a beaucoup plu et je ne peux que vous recommander d’y aller car vous serez vraiment ébloui(e) par tous les beaux objets que vous y verrez ! De plus, elle est très bien montée et très bien documentée. Cela permet d’en savoir plus, non seulement sur cet objet, mais aussi sur la société mondaine du XIXe siècle, à travers cet objet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.