[Bonnes adresses] Bienvenue à Varsovie

C’est le stand de cuisine polonaise de mon marché, le marché Blanqui, qui m’a donné envie d’aller à Varsovie. J’y vais régulièrement et j’y achète des pierogi (raviolis), du bigos (choucroute sucrée-salée), toutes sortes de saucisses, de salades et aussi du gâteau au pavot.

Ma curiosité piquée au vif par ce stand, j’ai donc eu envie d’aller plus loin et de me rendre en Pologne, à Varsovie pour commencer. J’avoue d’ailleurs être davantage attirée par les pays de l’Europe de l’est que ceux que l’Europe du sud.

Mais avant de parler de gastronomie, je voulais partager avec vous ce que j’ai appris de la vie quotidienne des habitants de Varsovie et aussi les endroits que j’ai visités.

 

Les particularités de Varsovie

Ce qui m’a le plus frappé à Varsovie, c’est tout d’abord le nombre impressionnants de cyclistes. Varsovie n’est pas une ville très grande. Vous pouvez facilement aller d’un quartier à l’autre à pied. Pas étonnant donc que ces habitants soient adeptes du vélo. En plus, ils profitent des nombreuses pistes cyclables aménagées mais de vraies pistes cyclables, à part des voies pour les voitures, contrairement en France. A noter qu’il existe, comme de nombreuses villes de France des vélos en libre service (moyennant finances) dont les stations marchent à l’énergie solaire.

La borne des vélibs de Varsovie marche à l’énergie solaire

Une autre chose qui m’a frappée, c’est la propreté de la ville. Même le métro, le soir, est impeccable. Une chose atypique pour la parisienne que je suis !

A Varsovie, il y a beaucoup d’espaces verts et de parcs. Sur le toit de la Bibliothèque Universitaire vous pourrez profiter d’un jardin qui offre une vue splendide de Varsovie.

Le jardin du toit de la Bibliothèque universitaire offre un magnifique point de vue sur la ville

La particularité de Varsovie est qu’elle est très hétéroclite d’un point de vue architecturale. Le quartier où j’ai dormi était le quartier des affaires, avec de grandes tours en verre, façon Défense. Mais au milieu trône le Palais de la Culture et de la Science, un bâtiment construit à l’époque soviétique, cadeau de Staline au peuple polonais.

Le Palais de la Culture et de la Science, un des monuments emblématiques de Varsovie

Pour finir, le coût de la vie pour un Français (et notamment un parisien) n’est vraiment pas élevé. La monnaie est le złoty (noté PLN). 1€ est égal environ 4,20 PLN. J’ai donc pu manger un plat pour moins de 10€.

 

Comme dans tous les pays, mieux vaut dire bonjour et au revoir en polonais. Mais sachez que les Polonais, notamment dans les commerces, parlent anglais. Toutefois, j’ai reçu une ou deux fois un accueil glacial. Mettons cela sur le compte d’une mauvaise journées car en général, j’ai été très bien accueillie.

  • dzień dobry : bonjour
  • do widzenia : au revoir
  • dziękuję : merci
  • proszę : s’il vous plaît

 

Les endroits que j’ai visités

Je ne vous ferai pas une trop longue description des endroits que j’ai visités. Les guides touristiques le feront mieux que moi mais je vous donne ici un petit aperçu de la ville qui j’espère vous donnera envie de vous y rendre.

La ville de Varsovie est sous la protection d’une sirène armée d’un bouclier et d’une épée. Elle est l’emblème la ville  et vous la retrouvez partout. C’est en fait une légende qui a donné son nom à la ville. A l’origine, il y avait deux sirènes vivant sur les bords de la Baltique. Un jour, elles se perdirent en nageant. L’une rejoignit les détroits du Danemark et trône maintenant à l’entrée du port de Copenhague. L’autre a descendu la Vistule (le fleuve qui traverse Varsovie). C’est là qu’elle a rencontré deux amants Wars et Sawa. Elle demanda de fonder une ville et de lui donner leurs deux prénoms réunis : Warsaw (le nom de Varsovie en polonais). Elle promit de rester et de protéger la ville chaque fois que ses habitants seraient en danger.

La sirène, ici sur la place du Marché de la Vieille Ville, armée de son bouclier et de son épée, est l’emblème de Varsovie

Évidemment, j’ai visité la Vieille Ville, la Nouvelle Ville et je suis allée sur les traces de l’ancien ghetto de Varsovie et notamment dans le musée d’histoire des juifs polonais que je vous recommande vivement. C’est un musée très riche où j’ai appris beaucoup sur la religion juive et la communauté juive de Varsovie et de Pologne. Par contre, je vous conseille de prendre impérativement un audioguide.

Le musée d’histoire des juifs polonais

Je me suis également promenée sur la Voie Royale qui fait une dizaine de kilomètres et qui relie les différents palais (très nombreux à Varsovie !). C’est une avenue très commerçante et très agréable.

La Voie royale, les Champs-Élysées de Varsovie

A Varsovie, vous croiserez non seulement beaucoup de palais mais aussi beaucoup d’églises.

J’ai aussi croisé Charles de Gaulle. Eh oui ! notre ancien président a une statue à son effigie sur une place qui porte son nom.

La statue de Charles de Gaulle qui a passé une vingtaine de mois comme instructeur dans une école militaire de la banlieue de Varsovie.

Parmi les autres figures de la ville, il y a Frédéric Chopin, Marie Curie (dont vous pourrez visiter les demeures) et aussi Copernic.

Je suis aussi allée dans le quartier de Praga, un quartier ouvrier. Pour vous y rendre, il faut traverser la Vistule. Vous pourrez y admirer une église orthodoxe. Quand je visite une ville, j’aime aller dans les quartiers populaires. C’est la meilleure façon de découvrir pleinement une ville. Je suis passée notamment au bazar mais l’après-midi or il faut y aller le matin pour y voir toute l’activité. C’est en me baladant dans ce quartier, je me suis notamment arrêtée dans un café-brocante.

L’entrée de l’église orthodoxe de Praga

Les adresses que j’ai découvertes

Concernant les habitude alimentaires des Polonais, ceux-ci mangent un petit déjeuner assez copieux le matin, composé de saucisses, d’œufs, en bref façon breakfast anglais. Ensuite le déjeuner se passe entre 15h et 16h. Mais sachez que les Polonais mangent tôt le soir, à peu près vers 19h. Dans les quartiers touristes, vous trouverez des restaurants ouverts assez tard mais dans certains quartiers, ils ouvrent jusqu’au dernier client qui peut partir à 21h30. J’ai remarqué qu’à midi, les gens attablés à des cafés ou des restaurants, buvaient du café, du thé, et prenaient une petite collation, comme s’ils prenaient leur petit-déjeuner. En bref, les Polonais n’ont pas les mêmes habitudes alimentaires.

Vous trouverez de nombreuses chaînes que l’on trouve dans de nombreux pays comme Paul, Costa Coffee, McDonald’s, KFC ou Starbucks. Une chaîne que j’ai découvert qui est typique varsovienne est Green Nero Caffè. C’est une belle alternative au Starbucks.

Parmi les spécialités polonaises, se trouvent :

  • Les soupes (les polonais sont les rois de la soupe !)
  • Les raviolis (appelés « pierogi »)
  • Les pâtisseries (comme on les aime, bien sucrées et bien grasses)
  • Les bières

Voici les 5 adresses que je vous recommande :

  • Un restaurant de cuisine juive
  • Un bar à lait
  • Une pâtisserie
  • Un chocolatier
  • Un bar à bière
  • Un café-brocante

Dans le restaurant Pod Samsonem, on sert de la cuisine juive. Vous y trouverez des spécialités polonaises. J’ai testé des plats de la carte mis à l’honneur pour prendre quelque chose de vraiment typique. Servi avec mon plat, j’ai eu une soupe de pâtes avec des légumes et un vrai bouillon de viande. Le plat choisi, du veau était servi avec des pâtes (qui ressemblaient à des spaetzle). Le tout servi avec un accompagnement de légumes râpés bien assaisonnée.

Le bar à lait Bambino est une vraie curiosité pour un Français. Les bars à lait (bar mleczny) sont une survivance de l’époque soviétique. C’est une sorte de cantine où les Polonais viennent manger un plat, le midi, sur le pouce. On peut évidemment emporter sa commande. Tout le monde se côtoie dans ce bar : des ouvriers du chantier, des retraités, des jeunes, des touristes et des employés des ambassades environnantes. La rencontre avec une polonaise parlant français m’a vraiment aidée et c’est tout fière d’avoir commandé en polonais et que l’employée m’ait compris.

Blikle est une institution à Varsovie. Elle existe depuis 1869. C’est une superbe pâtisserie qui fait de beaux gâteaux de mariage mais aussi des pâtisseries plus traditionnelles comme le beignet à la confiture de rose. C’est la spécialité que j’ai goûté accompagné d’un latte, comme petit déjeuner.

Continuons le tour des institutions de la ville avec le chocolatier Wedel, qui a ouvert ses portes en 1851. Présent dans plusieurs pays du monde, il est la plus ancienne institution de Pologne. Vous trouverez plusieurs boutiques dans la ville et vous en trouverez aussi à l’aéroport. Je suis allée dans celle au 8 rue Szpitalna. J’ai notamment pu déguster un petit déjeuner avec un vrai chocolat au lait. Vous pouvez choisir le goût de votre chocolat : bitter, bittersweet, milk ou white.

La Pologne est aussi un pays de bières ! Vous pourrez trouver notamment des bières fabriqués dans des micro-brasseries. Pour en boire, je suis allée au Same Krafty Multitap. Ce qu’il y a de bien, c’est que la carte change régulièrement. Vous pourrez déguster aussi des burgers et des pizzas (testé et approuvé).

C’est dans le quartier de Praga que je suis tombée sur un café-brocante, un concept que je trouve assez sympa. Les objets proposés étaient vraiment originaux et en bon état et le café très bon ! Chose amusante, il y avait plein de livres de cuisine et de guides touristiques en Français.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.