Le Salon de l’Aiguille en Fête 2018

Comme chaque année, depuis 3 ans, je me suis rendue au Salon de l’Aiguille en Fête, premier évènement de mon agenda 2018. J’aime ce salon car tous les arts du fil y sont représentés : non seulement la couture et le tricot mais aussi le crochet, le tissage, la broderie, le patchwork.

Le Salon propose des animations, comme par exemple, un concours de vitesse de tricot. Si, si, ça existe ! La championne, depuis des années, est Catherine Bouënard qui réussit à faire un pull en quelques heures, ce qui suscite évidemment quelques jalousies… Et personnellement, je me demande où est le plaisir ! Le Salon propose également dédicaces et ateliers.

Évidemment, de nombreux stands sont là pour satisfaire les envies des visiteurs : mercerie, tissus, laines, machines à coudre et à broder, etc.

Ce Salon est bien sûr pour moi un vrai moment de plaisir et de détente ! J’aime flâner dans les allées, devant tous ces beaux produits ! Cela me permet aussi de découvrir de nouveaux produits, de nouveaux fournisseurs et des nouvelles techniques.

J’avais donc envie de vous faire un retour sur ce que j’y ai découvert depuis que je m’y rends.

Le stand de The Stencil Store m’a fait découvrir la technique du pochoir sur tissu. Pour les réaliser, trois produits sont indispensables :

  • de la peinture à l’huile vendue sous forme de bâton
  • de l’huile de Lanoline
  • des pochoirs repositionnables.

Ça, c’est vrai le petit plus qui fait la différence, vous collez votre pochoir sur votre tissu le temps de réaliser votre pochoir. Ainsi, le pochoir ne bouge pas et aucun risque de débordement ! Il vous suffit ensuite d’enlever votre pochoir !

La boutique Que du Lin propose une grande variété de lins, de toutes les couleurs et de toutes les dimensions. C’est un tissu que j’aime particulièrement parce que c’est une fibre végétale avec une plus grande tenue que le coton, même s’il est plus difficile à travailler. J’ai notamment utilisé cette matière pour doubler les tote bags que je propose dans la boutique.

Différents lins
Du lin rose, bleu, orangé et beige !

Autre découverte : le vinyle laqué perforé vendu par La Croix & La Manière. Ce tissu technique vient du Japon et offre beaucoup de possibilités ! Cette boutique propose en l’occurrence des kits avec un cahier d’idées et des morceaux de vinyles perforés.

Cahiers d'idées vinyles perforés
De quoi occuper vos longues soirées d’hiver !

Dernier produit découvert dans l’édition 2018, une machine à coudre électronique de la marque suédoise Husqvarna : la Jade ! Évidemment, une telle machine est impressionnante quand on a comme moi une machine mécanique ! Vous pouvez même coudre sans appuyer sur la pédale ! Elle offre d’incroyables possibilités comme coudre des épaisseurs, faire différents types de boutonnière et aussi faire des points de broderie.

Une autre partie intéressante du salon est la partie dédiée aux artistes et aux traditions. J’ai découvert cette année la blonde de Caen. Non, ce n’est pas une cigarette, ni une vache mais de la dentelle ! Il s’agit en fait de dentelle réalisée au fuseau. Certaines étaient en soie, d’où cette belle couleur dorée et donc leur nom.

Blondes de Caen
Un vrai travail d’orfèvre !

Autre découverte, celle d’un artiste Igor Brossman. Cet artiste styliste et plasticien explore à travers ses créations en papier le caractère éphémère de la mode.

Cette édition 2018 a encore été riche en découvertes ! Déjà hâte d’être en 2019 pour y retourner.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.