[Events] Le Salon international de l’Agriculture 2018

Première fois pour moi au Salon de l’agriculture et je vous avoue que j’étais comme une gamine à courir partout.

Salon agriculture

Je tenais à vous faire un retour sur mes quelques découvertes même si le Salon est bel et bien terminé. Cela vous donnera peut-être envie de vous rendre à certains stands l’année prochaine.

En tout cas, ce salon a été pour moi l’occasion de trouver des produits pour plusieurs de mes activités créatives ! Certes, vous trouvez au salon des produits gastronomiques mais aussi des produits de beauté et de la laine. Oui, vous avez bien lu : de la LAINE !

Les élevages du monde

Premier stand que j’ai parcouru : celui des élevages du monde où j’ai pu admirer des alpagas de l’élevage du Fontenelle dans le Val-d’Oise. Les alpagas sont de la famille des camélidés. Ce sont les lamas de race angora. Leur toison est soit blanche, noire ou beige. Elle donne une laine de grande qualité, comme vous le verrez dans mon billet traitant des différents types de laine.

L’alpaga, un animal qui donne une laine exceptionnelle

Autres animaux que j’ai pu approcher : des chameaux et des dromadaires venant d’une ferme du Nord et dont l’association La Camelerie vendait notamment des savons enrichis au lait de chamelle qui possède de grands propriétés.

Dromadaire
Savez-vous reconnaître un dromadaire d’un chameau ?

J’ai acheté un des leurs savons à la nigelle et je l’ai offert à ma mère. Ce lait a notamment des pouvoirs aussi bien revitalisants, tonifiants, régénérants et stimulants pour la peau. Il est idéal pour celles et ceux qui ont une peau sensible.

Passons à la dégustation dans le stand des produits des 13 régions de France !

Les 13 régions et leurs produits

Brasseries

Découverte d’une brasserie normande appelé la MIN (pour Made in Normandie). C’est une bière artisanale, légèrement ambrée, très rafraîchissante. J’avoue que j’admire le travail marketing de cette bière : un logo moderne rappelant tout de même le terroir puisqu’il s’agit du Mont-Saint-Michel, un nom facile à retenir et une présence sur les réseaux-sociaux.

LaMIN
#LaMIN

Je n’ai pas pu résister à l’appel de la bière du Nord avec la brasserie La Choulette, une brasserie artisanale qui existe depuis 1895, entre Cambrai et Valenciennes. Comment ne pas succomber à leurs produits qui gardent en mémoire un savoir-faire traditionnel.

Fromage et charcuterie

Autre belle découverte : la cancoillotte artisanale. J’avoue avoir goûté une seule fois de la cancoillotte, de supermarché, et j’étais restée sur une mauvaise impression. Mais la maison franc-comtoise Lehmann m’a fait changer d’avis : j’ai testé la cancoillotte aux morilles, au vin du Jura et à l’ail des ours (ma préférée) sur des pommes de terre et des salsifis cuits à l’eau et j’ai été réconcilié avec ce fromage.

 

C’est au stand du Consortium du Noir de Bigorre que j’ai acheté un excellent fromage de tête. Le Noir de Bigorre est un cochon endémique du piémont des Pyrénées centrales. Ces cochons vivent en liberté et se nourrissent des ressources de leur environnement. Sa viande est évidemment exceptionnelle !

Enfin, le salon de l’agriculture, c’est aussi de la laine !

Rencontre avec Les laines paysannes

Le but des laines paysannes est de valoriser la laine comme ressource et production agricole. En collaboration avec des éleveurs, la laine est triée pour ne garder que des lots de qualité puis en collaboration avec des artisans lainiers, la laine est tissée pour donner des pièces uniques (robes, plaids, chaussettes, bonnets). Les tricoteuses peuvent évidemment acheter des écheveaux. Personnellement, j’ai opté pour un écheveau de mérinos/romane écru pour faire des chaussettes !

Stand des Laines paysannes, laines de moutons mérinos et romane

***

J’espère que mon retour sur l’édition 2018 vous donnera envie d’y aller. Je me suis vraiment attachée à choisir des produits artisanaux, fabriqués dans un grand respect des animaux et des matières.

 

 

 

Un commentaire sur « [Events] Le Salon international de l’Agriculture 2018 »

  1. Excellent ! J’ai fait mon premier aussi cette année ! J’ai adoré tout pareil, en plus j’y suis allée avec mon grand-père, ancien exploitant agricole, c’était vraiment intéressant. Moi j’ai voulu m’acheter du beurre karité mais en rentrant, surprise !, il sentait la chèvre ahah
    Morale de l’histoire : toujours renifler ce qu’on pense mettre sur son visage avant de l’acheter 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.