[Couture] Comment coudre du jersey ?

En cette première partie de l’année 2020, j’ai cousu une matière que je n’avais jusqu’à présent jamais cousue : le jersey. Pourtant, ce tissu n’est pas du tout réservé aux couturier.ière.s expérimenté.e.s, car il est très facile à travailler. J’ai notamment réalisé des culottes et des tee-shirts. Je me suis lancée, je l’avoue, sans beaucoup me documenter au préalable. J’aurais, sans doute, fait les choses différemment si j’avais su tout ce que je sais maintenant pour coudre du jersey, grâce à la rédaction de ce billet. Je vous livre les principaux conseils que j’ai trouvés ici et là et qui viennent aussi de mon expérience personnelle. Pourtant, je suis très fière de mes réalisations que vous verrez dans ce billet et qui feront l’objet de billets ultérieurement. En tout cas, coudre du jersey est facile et ne nécessite que peu de matériel.

Qu’est-ce que le jersey ?

Les tricoteur.euse.s connaissent déjà ce mot. Il désigne un type de point en tricot qui se réalise de la façon suivante :

  • Rang 1 : tricotez à l’endroit ;
  • Rang 2 : tricotez à l’envers ;
  • Répétez ces deux rangs.

On obtient alors un ouvrage dont l’endroit est formé de V et dont l’envers est formé de petits ponts entrelacés. Le tissu jersey est identique, car il est tricoté.

La fibre, qu’elle soit d’origine végétale, animale ou chimique, est travaillée pour obtenir un fil. Cette opération s’appelle la filature. Les fils sont ensuite assemblés pour obtenir un tissu. C’est l’assemblage. Il existe trois principales techniques d’assemblage :

  • Le tissage permet d’obtenir des tissus tramés et chaînés ;
  • Le tricotage permet d’obtenir des tissus maille ;
  • Des procédés chimiques permettent de coller les fibres ; on obtient alors des tissus dits « non tissés ».

Les étoffes chaînées et tramées sont des étoffes tissées. Leur assemblage s’obtient en entrecroisant les fils de chaîne et de trame. Le coton, le lin, le chanvre sont des étoffes tissées.

Les étoffes appelées « maille » ou « tricot » sont obtenues par le passage d’une boucle de fil dans une autre boucle de fil grâce à l’action d’une l’aiguille. Le jersey est un tissu maille. Ces tissus ont la particularité d’être élastiques et sont utilisés pour faire des sous-vêtements, des tee-shirts, des pulls, des chaussettes, des articles de lingerie, des maillots de bain, etc.

Auparavant confectionné en laine, le jersey est aussi maintenant confectionné en coton ou en fibres synthétiques. Il tire son nom de l’île de Jersey, où le mot désigne, depuis la fin du XVIᵉ siècle, les produits textiles qui en sont originaires. Le jersey a la particularité de ne pas s’effilocher mais ses bords ont tendance à roulotter, d’autant plus si le jersey est fin. Il faut donc les ourler.

Les différents types de jersey

Le jersey a la particularité d’être souple et extensible. Ses caractéristiques diffèrent selon la(les) matière(s) qui le compose(nt) ainsi que son épaisseur. Si vous cousez du jersey pour la première fois, je vous conseille de travailler un jersey de moyenne épaisseur, comme celui utilisé pour faire des tee-shirts.

Type de jerseyCaractéristiques et/ou propriétésVêtements
Jersey de CotonGrand choix de coloris et d’imprimés
Confortable
Facile d’entretien
Agréable à porter
Matière absorbante et respirante
Vêtements pour enfants
Vêtements décontractés
Jersey en Coton et ÉlasthannePlus élastique que le jersey en cotonVêtements de sport
Vêtements près du corps (leggings, sous-vêtements et bodys)
Jersey en ViscoseTrès souple
Fin
Robes et tops fluides
Jersey en
Matières
Synthétiques
(Polyester, Polyamide, Nylon)
Séchage rapide
Peu d’entretien
Vêtements de sport
Maillots de bain
Jersey
Molleton
(fibres synthétiques et coton)
Épais et chaud
Parfait pour les couturières débutantes,
Peu extensible et ne glisse pas
Sweat
Jogging épais
Vêtements décontractés
Jersey MilanoTissu épais
Tissu avec de la tenue
Pulls
Jupes droites
Vestes
Jersey en LaineDélicat d’entretien (lavage à la main ou à sec)Costumes
Tailleurs
Autres vêtements habillés
Jersey en BambouDouceurVêtements pour bébés et enfants
Jersey bord-côtes
Jersey tubulaire
Confectionné en forme de tubePoignets, cols et bas de blousons, sweats, robes, ceinture de jogging, etc.

Choisir le patron

Il est évident que vous ne pourrez pas coudre en jersey n’importe quel vêtement. Les patrons de vêtements réalisés en tissus chaînés et tramés (comme le coton) ne sont pas faits pour être cousus en jersey. Votre vêtement ne tombera pas bien du tout. Vous devez choisir un patron fait pour le jersey.

Préparer le tissu et couper le patron

Je vous conseille fortement de laver votre jersey avant de découper vos pièces, comme pour tous les tissus d’ailleurs. Avant de le couper, il sera nécessaire également de repasser votre tissu pour éviter les faux plis.

Il est impératif de couper le jersey dans le sens du droit-fil, parallèle à la lisière. Comme vous le verrez, le taux d’élasticité n’est pas le même selon le sens du tissu. Le tissu est, en effet, plus élastique dans le sens du droit-fil.

Pour épingler le patron, je vous conseille d’utiliser des épingles extra-fines. Cela permet de garder le tissu le plus à plat possible. Veillez à ne pas tirer sur le tissu lorsque vous l’épinglez sinon, lorsque vous enlèverez les épingles, votre tissu reprendra sa forme initiale et n’aura pas la même forme que votre patron.

Pour marquer le tissu, il faut utiliser un outil qui marque sans que cela soit nécessaire de trop appuyer sur le tissu comme une craie tailleur à roulette ou un feutre spécial textile.

Pour couper le jersey, mieux vaut utiliser des ciseaux bien aiguisés. Coupez votre tissu lentement sans le faire bouger, sans l’étirer, ni le faire glisser, de préférence sur une surface dure et plane, là encore pour ne pas déformer la pièce de tissu. Le cutter rotatif est d’ailleurs plus approprié que les ciseaux.

Vous avez choisi le patron idéal, trouvé un merveilleux jersey que vous avez coupé délicatement. Vous êtes fin prêt.e.s pour passer à l’étape suivante : la couture !

Coudre le jersey

Nous allons parler fil, aiguille, machine et réglages mais avec ça, vous saurez tout ce qu’il faut savoir pour coudre votre premier vêtement en jersey.

Choisir le bon fil

Le fil idéal pour coudre du jersey est le fil en polyester. On évite à tout pris le coton et on choisit un fil de polyester de bonne qualité. Les fils de mauvaise qualité ont tendance à faire gondoler les coutures.

Sinon vous pouvez utiliser du fil mousse. Ce fil, très doux et très solide, est idéal pour les vêtements pour bébés ou les vêtements portés près du corps. Il est spécialement conçu pour les coutures élastiques. Sur la machine à coudre, vous pouvez l’utiliser soit dans la canette, soit dans l’aiguille. Il vous faudra régler la tension du fil, car il nécessite moins de tension. Pour la surjeteuse, il faut mettre le fil mousse dans les boucleurs et abaisser leur tension.

Les aiguilles spécial jersey

Pour coudre du jersey, vous aurez besoin d’aiguilles spéciales jersey, quelle que soit la machine que vous utilisez (machine à coudre, surjeteuse, recouvreuse). Je vous conseille d’acheter des aiguilles de marques (comme Bohin ou Schmetz) . Vous trouverez dans le commerce des boîtes d’une même taille ou des boîtes avec des tailles différentes. Comme vous pourrez le constater, la pointe est plus ronde pour ne pas blesser les fibres lors de son passage. Vous devrez choisir la taille de l’aiguille selon l’épaisseur du tissu :

  • 70 : jersey fin
  • 80 ou 90 : jersey moyen
  • 90 (ou 100) : jersey épais

Une aiguille spéciale existe pour coudre le jersey : l’aiguille double spéciale jersey. Cette aiguille permet de faire une double piqûre sur l’endroit un point zigzag à l’envers. Il existe deux largeurs :

  • Largeur de 2,5 mm pour les coutures fines pour les sous-vêtements ou vêtements pour bébés par exemple ;
  • Largeur de 4 mm pour les surpiqûres des cols de tee-shirts, pour les ourlets.

Vous devrez faire quelques essais pour régler votre machine (et notamment la tension du fil et/ou la pression du pied de biche) pour éviter que le tissu ne gondole. Vous aurez peut-être à réduire la largeur du point. Reportez-vous au manuel de votre machine.

L’aiguille double permet de remplacer en l’occurrence le point de recouvrement. Ce point sert à faire les ourlets (manche et bas du vêtement). La recouvreuse est la machine à coudre qui sert à faire ce point. Voici par exemple une démonstration :

Mais revenons à l’aiguille double. Pour l’utiliser, vous aurez besoin d’une machine qui permet de mettre deux bobines. Ma machine est la Jade™ 20 de Husqvarna et on peut effectivement utiliser cette aiguille. Suivez simplement les instructions du manuel d’utilisation de votre machine. Les avantages d’utiliser une aiguille double sont le gain de temps et la régularité des points. Sans elle, vous n’aurez pas d’autre choix que de faire une seule piqûre ou d’en faire deux, en tentant de faire en sorte qu’elles soient bien parallèles, autrement dit autant ne faire qu’une seule piqûre. L’aiguille double fait un travail impeccable ! N’hésitez pas à faire tout de même un petit test avant de vous lancer.

Les machines et leurs réglages

La couture du jersey va vous demander de sortir les manuels d’utilisation de votre machine mais rien de compliqué, il suffit de bien lire et de faire quelques essais. Comme pour la coupe du tissu, il ne faut surtout pas tirer sur le tissu au risque de le déformer, mais juste le guider pour qu’il soit entraîné.

La surjeteuse, le point de surjet et le point de surfil

La machine qui sert à coudre le jersey est incontestablement la surjeteuse. Elle pique, rase, surfile en un seul passage, tout en faisant des coutures élastiques, ce qu’il faut faire pour le jersey, un tissu lui-même élastique ! Évidemment, vous pouvez vous servir de votre machine à coudre seulement et de nombreux tutoriels montre comment coudre du jersey avec votre seule machine à coudre. Cela est donc possible mais si vous voulez faire un travail de qualité, il vaut mieux utiliser une surjeteuse, d’autant plus qu’il faut prendre en compte la particularité de ce tissu. S’il ne s’effiloche pas, ces bords ont tendance à roulotter. Vous le verrez très vite après avoir coupé vos pièces de tissu. Il faut donc ourler les bords. Le jersey, en effet, se surjette plus qu’il ne se coud, si vous regardez, par exemple, un de vos tee-shirts. Le point de surjet (avec quatre fils) permet d’assembler et de surjeter les bords en même temps. Le point de surjet (avec trois fils) permet de surfiler pour éviter que votre tissu (tramé et chaîné) ne s’effiloche. Certes le jersey ne s’effiloche pas, mais j’ai préféré, lorsque j’ai réalisé mes tee-shirts, faire un surfil au bas des manches et du vêtement, avant de faire l’ourlet, pour faire une belle finition.

Vous aurez besoin de paramétrer l’alimentation différentielle de votre machine pour coudre du jersey. La surjeteuse est équipée de deux séries de griffes d’entraînement situées sous le pied de biche, afin de guider le tissu sous la machine. Pour les tissus élastiques, il faut que les griffes d’entraînement avant se déplacent plus vite que les griffes d’entraînement arrière. Cela permet d’éviter les plis lors de la couture de tissus élastiques comme le jersey. Reportez-vous au manuel d’utilisation de votre machine et faites quelques essais.

La machine à coudre, les surpiqûres et les ourlets

Pour finir votre ouvrage, vous aurez besoin de votre machine à coudre pour réaliser des surpiqûres et des ourlets.

Les surpiqûres

Pour les surpiqûres, je vous conseille d’utiliser un point extensible. Par exemple, sur ma machine à coudre, la Jade™ 20 de Husqvarna, il s’agit d’un point zigzag très léger qui fait 2,5 mm de long et 1 mm de large. J’ai utilisé ce point pour la surpiqûre du col d’un tee-shirt. J’avais peur que ce zigzag se voit et soit très disgracieux mais en fait cela fait très joli et fait une belle finition. Le zigzag ne se voit pas du tout. On dirait vraiment un point droit.

Vous pouvez investir dans un pied de biche spécial appelé « transporteur », notamment pour les jersey épais. Je n’en ai pas eu besoin, étant donné que je n’ai pas cousu de jersey épais. Si vous avez des difficultés, vous pouvez utiliser du papier de soie pour vous aider à entraîner le tissu.

Les ourlets

Pour réaliser des ourlets, il vous suffira de faire un repli et une piqûre. Comme je l’ai écrit précédemment, j’ai préféré surfiler le bas des manches et le bas de mes tee-shirts, n’ayant pas de recouvreuse pour faire une belle finition. Vous pouvez faire cette piqûre à l’aide d’un point zigzag ou d’une aiguille double (et là, vous utiliserez évidemment le point droit). Lisez bien le manuel d’utilisation de votre machine et diminuez la tension du fil si votre couture a tendance à boursoufler.

Revers d’une manche

En résumé

En conclusion, le jersey est un tissu très facile à coudre. Même les débutant.e.s peuvent réaliser sans problème des vêtements en jersey. Si vous suivez bien les conseils de ce billet vous n’aurez aucun difficulté ! J’ai hâte de vous faire part de mes créations en jersey. Je pense que c’est une matière que je vais continuer à coudre dans les mois à venir.

Webographie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.