[Couture] Faire des coutures fermées

Vous n’avez de pas surjeteuse ou vous voulez faire de belles finitions ? Faites des coutures fermées à votre ouvrage ! Ce billet pourra donc intéresser deux sortes de couturiers.ères : les débutant.e.s et les intermédiaires. La couture fermée, comme vous pouvez le deviner, est une couture où les bords ne sont pas à vif et sont donc invisibles. Ils sont en fait enfermés à même dans la couture. Savoir faire des coutures fermées peut intéresser, d’une part, les débutant.e.s qui n’ont pas encore investi dans une surjeteuse, machine qui sert à faire des coutures impeccables et à ne pas laisser les bords à vif. D’autre part, ce billet intéressera les personnes qui ont un niveau intermédiaire pour apprendre à faire de belles finitions. Enfin, si vous souhaitez passer le CAP, vous devrez savoir réaliser tous les types de coutures fermées.

Ce type de couture convient parfaitement aux tissus légers voire diaphanes (comme l’organza). Vous pouvez également utiliser cette technique sur tous les types de vêtements : chemises, blouses, pantalons, vestes non doublées, lingerie ou rideaux transparents. Il est possible de faire des coutures fermées sur des coutures droites ou en courbes. Évidemment, certaines sont à privilégier selon le type de vêtement, de tissu ou de couture.

Faire des coutures fermées nécessite de prendre plus de couturage, c’est-à-dire d’augmenter la largeur des marges de couture, pour prendre en compte l’épaisseur du tissu. Il sera donc nécessaire de faire des essais avant de couper votre tissu. Par sécurité, je coupe toujours 2 cm de marges de couture lorsque je veux faire des coutures fermées puis j’ajuste ensuite.

Comme vous le verrez dans le tableau ci-dessous, certaines coutures fermées sont davantage recommandées pour les courbes. Pour les coutures droites, vous pourrez faire la couture fermée que vous voulez.

Couture droiteCouture courbe
Le biaisxx
La couture anglaisex
La couture ourléexx
La fausse couture anglaisexx
La couture rabattue piquéex
La couture décalée au cornetx

J’ai moi-même expérimenté les coutures fermées pour la réalisation de ma première chemise car je voulais faire de belles finitions. Pour en savoir plus, cliquez ici. La source qui m’a servi à écrire ce billet est mon vieux livre de couture intitulé Guide complet de la couture.

Le biais

J’ai consacré un précédent billet à ce ruban de tissu. Vous pourrez le lire en cliquant ici. Comme je l’explique dans ce billet, le biais peut servir à ganser les coutures de vêtements non doublés comme les robes, les jupes ou encore les vestes. Le biais recouvre le bord à vif de la marge de couture. En faisant cela, vous réaliserez une plus belle finition que si vous surfiliez simplement le bord du tissu. Un biais à motif ou un biais contrastant d’un point de vue de la couleur peut faire un bel effet de surprise.

La couture anglaise

La couture anglaise peut être faite sur des coutures droites et nécessite, au minimum, 1,3 cm voire 1,5 cm de couturage.

C’est sans doute la première couture fermée que l’on apprend, sans savoir que cela s’appelle comme ça. Pour la petite histoire, la couture anglaise s’appelle en anglais « French seam » (« couture française »).

  1. Cousez envers contre envers et pressez la couture ;
  2. Dégarnissez les marges de couture ;
  3. Ouvrez au fer votre couture ;
  4. Retournez en faisant attention à ce que la couture soit bien au milieu des deux épaisseurs de tissu ;
  5. Cousez endroit contre endroit ;
  6. Pressez la couture et retournez.

La couture ourlée

Cette couture peut se faire sur des coutures courbes (comme les têtes de manche). Elle est simple à réaliser : l’une des marges est pliée par-dessus l’autre et cousue ainsi, comme vous le ferez pour un ourlet.

Couture ourlée
  1. Cousez endroit contre endroit et pressez au fer ;
  2. Dégarnissez une des marges en laissant seulement 3 mm ;
  3. Repliez la réserve de couture non dégarnie sur l’autre, comme vous le ferez pour un ourlet et pressez au fer ;
  4. Piquez sur le bord plié à 1 mm, si possible, de la première couture ;
  5. Pressez votre couture.

La fausse couture anglaise

La fausse couture anglaise est une couture simple dont les marges sont rasées et pliées vers l’intérieur puis cousues le long de la pliure. Cette couture peut être utilisée pour des coutures droites ou courbes.

Fausse couture anglaise
  1. Cousez endroit contre endroit puis pressez au fer ;
  2. Coupez les marges de couture à 1,3 cm de la piqûre ;
  3. Ouvrez au fer ;
  4. Repliez à 6 mm les marges vers l’intérieur ;
  5. Cousez les bords ensemble aussi près de la pliure que possible ;
  6. Pressez votre couture.

La couture rabattue piquée

Cette couture est utilisée pour les pantalons et les jeans et notamment pour faire les coutures droites des jambes. On la retrouve aussi sur les chemises.

  1. Épinglez votre tissu envers contre envers et piquez à 1,5 cm ;
  2. Pressez la couture et ouvrez-la. Couchez ensuite les marges de couture sur le même côté. Dégarnissez la marge de couture du dessous en laissant 3 mm ;
  3. Repliez la marge du dessus à 6 mm sur la marge du dessous et pressez à l’aide du fer ;
  4. Épinglez la réserve de couture pliée au vêtement en prenant soin de cacher le bord inférieur dégarni ;
  5. Surpiquez à 1 mm de la pliure et pressez ;
  6. La couture finie montre deux rangées de points visibles sur l’endroit.

La couture décalée au cornet

Cette couture est utilisée pour les coutures droites. On l’utilise pour faire des coutures résistantes en sportwear avec double surpiqûre. Les valeurs de couture sont différentes pour créer un décalage. L’un des tissus (tissu A) aura une marge de 1 cm et l’autre (tissu B) de 2 cm, par exemple.

  1. Superposez les deux épaisseurs de tissu endroit contre endroit en décalant les marges de couture ;
  2. Piquez à 2 cm et pressez la couture ;
  3. Rabattez le 1 cm de la marge du tissu B au bord de la couture que vous venez de faire et pressez au fer ;
  4. Rabattez la couture vers le tissu A et pressez au fer ;
  5. Sur l’endroit, faites une couture nervure près de la couture déjà faite et pressez au fer ;
  6. Faites une autre couture nervure, sur l’endroit, pour maintenir la marge de couture. Cette couture sera à 1 cm de celle faite à l’étape 5.

Si vous vous lancez dans un nouveau projet et que vous voulez faire des coutures fermées, je vous conseille, avant de couper votre tissu de réaliser des tests. Coupez ensuite votre tissu en prenant les marges de tissu avec lesquelles vous serez à l’aise (de 1,5 cm à 2 cm). Comme je l’ai dit précédemment, pour ma part, je coupe mon tissu avec 2 cm de marge de tissu puis j’ajoute ensuite en fonction de mon tissu (si je suis à l’aise de le coudre), de la partie à coudre et du vêtement. J’espère en tout cas que ce billet vous serez utile. Les coutures fermées ce n’est pas très compliquée à réaliser en soi mais cela demande un peu de dextérité et de réflexion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.