[Tricot] Les hommes et le tricot, une vieille histoire d’amour

Eh non, vous ne rêvez pas ! Aujourd’hui je voulais vous parler d’hommes et de tricot. Entre les hommes et le tricot, c’est, en effet, une vieille histoire… Elle remonte au XVe siècle et même si, par la suite, ils ne sont perdus de vue, la magie opère de nouveau maintenant et ils tombent quelquefois dans les bras l’un de l’autre.

 

Un peu d’histoire

Comme je l’ai déjà écrit dans un précédent billet, le tricot était à l’origine une affaire d’hommes. Introduite en Europe grâce aux Croisades, le tricot a fait, dès le début du XVe siècle, l’objet d’un commerce. C’était donc une affaire d’hommes, qui se sont organisés en guildes, pour faire prospérer leur commerce. Pour certains hommes, le tricot était une activité à laquelle ils s’adonnaient quotidiennement sans que cela soit leur «métier». On a donc trace de tricoteurs dans certaines régions du monde comme, par exemple, les Landes, où les bergers tricotaient la laine de leurs moutons pendant qu’ils paissaient. Puis le tricot s’est industrialisé et le tricot à la main est devenue une activité domestique et sociale pour les femmes.

Hommes tricotant

Mais, dans certaines régions du monde où on perpétue une tradition, les arts du fil restent une affaire d’hommes. Par exemple, sur l’île de Taquile, les garçons apprennent à tricoter dès l’âge de 8 ans. Quant aux jeunes filles, elles apprennent l’art du tissage.

 

Pourtant, dans notre société occidentale et latine, cette activité reste une activité féminine. Mais certains hommes n’hésitent pas à briser les tabous et à tricoter en public.

Pourquoi les hommes tricotent ?

Pour eux, c’est une activité créative, tendance, synonyme d’écologie et de retour à des valeurs simples. Cela leur permet de réaliser des vêtements et des accessoires, à leur goût et à leur taille. En fait, les hommes tricotent pour les mêmes raisons que les femmes, tout simplement.

Cela dit, un collectif de tricoteurs du Chile, qui s’appellent Hombres Tejedores, tricotent non seulement parce qu’ils aiment cette activité mais surtout pour abolir le sexisme dans leur pays et leur société. Ils tricotent en public pour lutter contre les préjugés et pour une société plus inclusive et tolérante. Ce collectif est protéiforme car il est composé d’hommes, entre 25 et 55 ans, d’hommes mariés, en concubinage ou célibataires, avec ou sans enfant. À travers cette démarche, leur but est de repenser la masculinité dans la société chilienne et ailleurs dans le monde, vers une forme de masculinité plus aimable, plus tendre, plus fraternelle. Ce collectif a d’ailleurs fait des émules dans d’autres villes d’Amérique latine : Mexico, Montevideo, Bogotá. Il propose même des ateliers pour apprendre à tricoter.

Les Hombres Tejedores en pleine action !

Les stars du tricot

Beaucoup de créateurs célèbres sont des hommes, comme c’est le cas d’ailleurs dans le domaine de la mode. Citons, par exemple, le fantasque et haut-en-couleurs Stephen West.

Stephen West portant l’une de ses créations

Quant à Sam Barsky, il ne crée que des pulls pour lui mais quels pulls ! Il y représente tous les endroits qu’ils visitent et se fait prendre en photo devant. Cette idée originale l’a fait connaître dans le monde entier. Vous pouvez suivre ses tribulations lainières sur sa page facebook.

Sam Barsky devant Stonehenge, avec un pull représentant Stonehenge…

 

Parmi les stars du tricot, vous trouverez justement des stars… Il y a des célébrités parmi les tricoteurs comme par exemple, la star de La La Land, Ryan Gosling, mais aussi Russell Crowe, Antonio Banderas ou encore David Arquette.

Russell Crowe, aiguilles à la main !

 

David Arquette en plein ouvrage

 

En conclusion, homme ou femme, nous tricotons pour les mêmes raisons : se faire plaisir et faire plaisir à notre entourage ! L’histoire nous apprend que cette activité était une activité masculine et que l’industrialisation en a fait une activité purement « féminine » jusqu’à ce que des hommes célèbres ou non brisent les tabous et osent tricoter en public ! J’aime particulièrement le collectif des Hombres Tejedores qui donne à cette activité une dimension politique, sans doute bien plus puissante qu’aurait pu l’être une manifestation.

***

Webographie

Un commentaire sur « [Tricot] Les hommes et le tricot, une vieille histoire d’amour »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.