[Tricot] Les bienfaits du tricot

A l’origine, le tricot répondait un besoin primaire : celui de se vêtir. Introduit en Europe par les Croisades, il est longtemps resté une affaire d’hommes, de marchands organisés en guildes. Avec l’invention de la machine à tricoter, le tricot s’est industrialisé et le tricot à la main est passé au second plan pour devenir une activité sociale.

La Madone au tricot par le Maître de Bertram, XIVe siècle, source : Wikimedia Commons

 

Maintenant, le tricot est considéré non seulement comme hyper tendance mais aussi bon pour la santé. Il peut être, en effet, pour certaines personnes, une véritable activité thérapeutique. Beaucoup d’articles ont été publiés en ce sens et ce billet me permet de faire une synthèse de tous ses bienfaits.

Bénéfique pour notre moral

Dès qu’on se met à tricoter, notre rythme cardiaque, notre pression artérielle et notre tension musculaire ralentissent. Le tricot a donc un réel effet relaxant. La répétition des gestes augmentent la production dans notre corps de la sérotonine et de la dopamine, appelées aussi hormones du bonheur. Dans les même temps, il diminue celle du cortisol, l’hormone qui est générée par le stress.  Le tricot apaise les tensions et peut donc soulager des symptômes du stress, de l’anxiété et de la dépression.

Edité par Flammarion en 2016, ce livre a fait un tabac !

Comme cette activité demande de la concentration et que les gestes sont répétitifs, certaines zones du cerveau sont ainsi stimulées, les mêmes en fait que celles que vous stimulez en faisant du yoga ou de la méditation.

En vous focalisant sur votre objectif (un pull, une écharpe, etc.) et sur un ensemble et non sur les détails, cela vous permet d’avoir une vision d’ensemble d’une situation et donc de la résoudre plus facilement.

Et puis, les tricoteurs ont de l’humour pour répondre à ceux qui leur disent que le tricot est un truc de mamie.

Tricot et humour font bon ménage !

 

Bénéfique pour notre cerveau

Le tricot permet aussi de stimuler différentes parties de votre cerveau :

  • le lobe frontal (qui récompense le traitement, l’attention et la planification)
  • le lobe pariétal (qui traite l’information sensorielle et la navigation spatiale)
  • le lobe occipital (qui traite l’information visuelle)
  • le lobe temporel (qui est impliqué dans le stockage des souvenirs et interprète le langage et les sens)
  • le cervelet (qui coordonne la précision et la synchronisation du mouvement)
Il ralentit le déclin cognitif. Plus vous utilisez votre cerveau, plus il reste sain et en bonne santé. Selon une étude, les personnes âgées qui se livrent à l’artisanat (y compris le tricot) sont environ 30 à 50 % moins susceptibles d’avoir une «déficience cognitive légère» que ceux qui ne le font pas.

 

Il est en l’occurrence utilisé pour traiter les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

 

Il permet donc de lutter contre le vieillissement et même contre la démence.

 

En tricotant, vous activez également votre mémoire, puisque vous mémorisez les points. Plus la mémoire est active, meilleure elle devient.
Autre effet inattendu sur votre cerveau, il vous rend plus compétent en mathématiques puisque vous comptez, vous multipliez les mailles et les rangs et que vous structurez dans votre esprit l’ensemble. Mais ne vous attendez pas non plus à gagner la médaille Fields

 

Bénéfique pour notre corps

Comme je l’ai écrit précédemment, le tricot est un antistress qui vous permettra de gérer des douleurs mentales liées au stress et à l’anxiété mais il peut aussi aider à gérer une douleur physique car il permet de se concentrer sur autre chose que sur sa douleur.

 

Il prévient l’arthrite et les tendinites et garde en bonne santé les articulations. Grâce à lui, le cartilage des doigts se construit et cela rend vos doigts plu forts. Il sont également plus agiles et vos mains plus toniques !

 

Il aide aussi certaines personnes à arrêter de fumer grâce à la répétition des gestes. Les anciens fumeurs disent d’ailleurs avoir été dépendants au geste. Le tricot permet aussi de lutter contre le grignotage. Mieux vaut tricoter en attendant que votre dîner soit prêt, plutôt que de grignoter des biscuits salés.

 

Bénéfique pour nous et nos relations

Le tricot décuple la créativité, l’estime de soi et la satisfaction. Que de bonheur l’on ressent quand on termine quelque chose que l’on a fait de ses mains ! Quand vous dites aux gens que c’est vous qui avez fait votre pull et que vous voyez dans leurs yeux la surprise voire l’envie, vous ressentez immédiatement une grande fierté.

Le tricot facilite les relations interpersonnelles et les relations intergénérationnelles.  Grâce au tricot, vous développez vos relations car vous rentrez dans une communauté. Il existe d’ailleurs un réseau social de tricoteurs appelé Ravelry et Facebook regorge aussi de groupes de tricoteurs. Dans de nombreuses villes, il existe de nombreux cafés-tricot (tricot-thés ou apéros-tricot) grâce auxquels vous sortez de votre quotidien, vous rencontrez des gens et créez de nouveaux liens amicaux (ce qui peut être difficile dans les grandes villes). Il existe aussi des associations, des événements et des groupes à vocation sociale qui vous permettent de faire des œuvres caritatives (pour les sans-abris ou les parents en galère).

Sans oublier qu’il est bénéfique pour la garde-robe ! Vous réalisez des pièces uniques, à votre goût et à votre taille !

 

Pourquoi je tricote ?

Pour ma part, comme je l’ai déjà écrit sur ce blog, j’ai appris à tricoter avec ma mère lorsque j’étais adolescente. J’ai repris le tricot un peu plus tard, lorsque j’ai commencé à travailler puis je l’ai à nouveau abandonné pour y revenir au début de l’année 2015.
C’est une fracture à la jambe arrivée à mon cours de judo qui m’a fait reprendre le tricot. Depuis, peu de jours passent sans que je tricote !

 

Il m’a donc aidée à oublier la douleur de la fracture et à passer le temps durant mes deux mois de convalescence. Par la suite, j’ai effectivement senti ses effets bénéfiques sur mon niveau de stress.

 

Le tricot me fait aussi calculer, tout comme la couture. Je suis allée jusqu’à travailler sur un fichier Excel pour adapter un modèle à sa laine.
Adapter votre modèle à votre laine grâce à mon fichier Excel

 

Enfin, il me permet d’exprimer ma créativité et grâce à un cours, je me suis fait des amies dans une grande ville comme Paris !
***
Le tricot a donc fait son grand retour. Loin d’être une activité de mamie, il est donc devenu une grande mode. Toutes les fashionistas s’y sont mises ! Et même les stars s’adonnent à cette activité.

 

Alicia Keys tricotant sur le plateau de The Voice

Si vous souhaitez commencer et que vous ne savez pas comment vous y prendre, je vous conseille de lire mon billet sur la question mais sachez que le tricot changera radicalement votre vie !

***

Webographie

 

5 commentaires sur « [Tricot] Les bienfaits du tricot »

  1. Effectivement,
    En tant que kiné, je confirme que le Tricot peut être très bénéfique, mais il faut faire attention à sa posture et penser à relaxer les épaules.
    J’ai notamment réussi à faire tricoter une personne malgré une fracture à la main environ 10 mois auparavant !

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement, vous avez tout à fait raison. Comme pour toute activité, il faut adopter la bonne position. D’ailleurs, ce sujet pourrait faire l’objet d’un billet, tant il y aurait à dire !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.