[Mes produits] Pochettes du soir

Depuis une semaine, cinq nouveaux articles sont en vente dans la boutique. Il s’agit de pochettes que vous pouvez utiliser pour aller à une soirée ou pour y mettre des affaires personnelles.

Je les ai réalisées à partir de tissu que j’ai récupéré dans la rue, le jour du passage des encombrants. C’est donc en rentrant chez moi, après ma journée de travail, que je suis passée devant un amoncellement d’objets, appartenant probablement à une dame âgée.

J’ai trouvé, parmi ces encombrants, une robe fait main et les tissus avec lesquels j’ai réalisé ces cinq pochettes. Il s’agissait en fait de coupons agrafés ensemble à un morceau de carton, à la manière des coupons présentés dans les magasins d’ameublement.

Il y a avait deux sortes de coupons : trois coupons unis (un beige, un bordeaux et un gris bleu) et quatre coupons de la largeur d’une frise végétale aux couleurs suivantes :

  • bleu gris et blanc
  • bordeaux et blanc
  • bordeaux et beige
  • beige et noir
Jolie harmonie de couleurs de ces tissus

J’ai lavé et repassé ces tissus et je les ai rangés dans la boîte où je conserve tous les tissus que j’achète pour la fabrication de mes produits.

J’ai mis quelque temps avant de trouver ce que j’allais faire avec. C’est en l’occurrence le motif de frise végétale qui m’a donné l’idée de réaliser des pochettes. Sans doute, ai-je aussi été inspirée par Lady Diana. Il s’avère que j’ai fait ma trouvaille au mois d’août dernier, mois où il est passé de nombreux documentaires sur Lady Diana, puisque cela faisait 20 ans qu’elle nous avait quittés. Diana utilisait cet accessoire, la pochette. Nous avons tous en tête des photos où nous voyons cette femme élégante sortir d’une voiture en robe de soirée, avec une pochette à la main, devant elle. Savez-vous pourquoi elle avait une pochette ? C’était tout simplement pour cacher son décolleté quand elle sortait de la voiture.

Diana, ses robes de soirée et ses pochettes

Je te dédie donc ces pochettes, chère Diana !

La frise m’a donné la hauteur de la pochette. Pour en calculer la longueur, j’ai utilisé le nombre d’or. Ce nombre, appelé aussi divine proportion, est utilisé dès l’Antiquité en architecture. On l’utilisait alors pour bâtir des monuments bien proportionnés. Je l’utilise en l’occurrence pour réaliser des objets rectangulaires. Il m’a dont suffi de multiplier la hauteur de la frise par le nombre d’or (1,6180339887) pour obtenir la longueur de mon rectangle !

J’ai ensuite réalisé deux prototypes, un en toile à patron et un autre avec le tissu bleu gris qui avait une frise blanche. Les coupons avec la frise ne me permettaient pas de faire plusieurs pochettes puisque j’ai centré le motif.

Ces pochettes sont toutes doublées en coton noir, sauf la pochette gris bleu qui est doublée en lin blanc. J’aime doubler mes produits. Je trouve, en effet, que cela amène une certaine tenue à un accessoire en tissu relativement souple et léger. De plus, cela permet aussi une meilleure finition, même si je surfile mes tissus.

J’ai rigidifié les pochettes avec de l’entoilage pas non thermocollant. J’ai posé l’entoilage sur mon tissu de doublure et j’ai surfilé les deux ensemble pour maintenir l’entoilage. Le résultat est, je trouve, nettement plus propre que lorsque j’utilise un entoilage thermocollant, qui finit toujours par faire des cloques… même si je m’applique.

Pour faire ce type de pochette doublée, il y a deux façons : l’une simple et l’autre plus complexe et plus longue, mais dont le résultat est plus joli, celle donc que j’utilise.

La façon simple consiste à coudre ensemble tissu extérieur et doublure le long de la fermeture éclair puis de refermer la pochette (tissu extérieur) et la doublure en y laissant une ouverture. Il vous suffit ensuite de retourner la pochette et de finir en cousant à la main l’ouverture laissée dans la doublure

Vous pourrez voir cette méthode dans de nombreux tutoriels sur YouTube, comme celui-ci :

 

Pour ma part, je préfère une autre méthode.

Comme je l’avais vu sur un tutoriel pour réaliser une pochette en cuir et paillettes, je mets de chaque côté de la fermeture éclair un morceau de biais. Ensuite, je couds le tissu extérieur sur la fermeture éclair puis je ferme les coutures et je retourne la pochette. Je couds à part la doublure et ensuite je la couds, à la main, sur la pochette.

Pour réaliser de beaux coins, j’utilise cette astuce que j’ai vue sur le site web Petit citron.

Pour finir la pochette, j’ai posé un pompon. Il s’agit d’un clin d’œil à la frise végétale et à l’origine de ce tissu qui est à la base un tissu d’ameublement.

Vous trouverez donc ces pochettes dans la boutique :

Un commentaire sur « [Mes produits] Pochettes du soir »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.