[Tendances] Quels vêtements sont faits pour moi ?

C’est une question que l’on se pose souvent : quels vêtements sont faits pour moi ? Combien de fois avons-nous acheter des vêtements sur un coup de cœur pour se rendre compte finalement qu’ils ne nous vont pas ! Comme vous le savez peut-être, si vous suivez ce blog, ce confinement m’a permis de poursuivre ma réflexion sur ma façon de consommer et notamment ma consommation en matière de mode. Je me suis enfin décidée à me constituer une garde robe minimaliste. Le principe d’une garde-robe minimaliste est d’être composée d’un nombre limité de pièces pour chaque saison, qui s’accordent bien entre elles et dont les coupes sont intemporelles. Tout est parti d’un constat : le nombre de vêtements que je ne portais pas ou plus, soit parce que j’avais pris du poids et donc ils ne m’allaient plus, soit parce que la couleur ne m’allait pas, soit parce qu’ils n’étaient pas adaptés à ma morphologie. Et mes raisons de constituer une garde robe capsule sont multiples :

  • Éviter d’avoir dans mon placard des vêtements ou des accessoires qui sont inutilisés ; tout doit servir !
  • Maîtriser la taille de ma garde-robe
  • Ne pas gaspiller des ressources, que ce soit mes ressources financières ou les ressources qui ont servi à faire le vêtement : plus de gaspillage !
  • Avoir des vêtements de qualité : acheter moins mais mieux (vêtements éthiques, équitables, fabriqués en France, fabriqués en matières recyclées ou en matières naturelles), me fabriquer de beaux vêtements
  • Me constituer une garde-robe adaptée d’un point de vue des couleurs et d’un point de vue de ma morphologie
  • Me sentir bien
  • Avoir du style
  • Faire en sorte que mes vêtements reflètent ma personnalité

Après m’être intéressée aux couleurs qui me vont et me plaisent, j’ai abordé la question de ma morphologie. Pour constituer une garde-robe minimaliste, il est nécessaire que je sois sûre que toutes les pièces de ma garde-robe vont à ma morphologie, c’est-à-dire la structure de mon corps, mon squelette. Voici pour moi les raisons de bien connaître ma morphologie :

  • Choisir des vêtements adaptés à ma morphologie
  • Me sentir bien dans les vêtements que je porte
  • Mettre en avant mes atouts
  • Et au final me sublimer ! La confiance en soi tient aussi à notre apparence. Si l’on ne sent pas bien dans son corps et dans les vêtements que l’on porte, cela ne pourra jamais aller vraiment !

Cela n’est pas la première fois d’ailleurs que je m’intéresse au sujet et que je tente d’écrire un billet sur les morphologies. Il y a un an environ, j’avais essayé d’écrire sur ce sujet mais je n’y étais pas arrivée. Trop long, trop compliqué. Mais le retour d’expérience que je livre dans ce billet pourrait vraiment intéresser certaines d’entre vous. Je me suis totalement trompée sur ma morphologie et je vais tout vous raconter.

La théorie classique des morphologies

Si vous vous êtes déjà intéressée à la question de la morphologie ou que vous menez une recherche sur cette question sur le web, vous trouverez les éléments suivants.

Selon la théorie classique des morphologies, il existe six morphologies. On désigne chaque morphologie par une lettre de l’alphabet (et un chiffre) qui symbolise la forme du corps : X, H, A, V, O et 8. Pour déterminer sa morphologie, deux éléments sont à prendre en compte : l’alignement ou non des épaules et des hanches et le fait que la taille soit marquée ou non. Voici ce que cela donne :

MorphologieCaractéristiquesFemmes célèbres
Morphologie en X (ou sablier)La largeur de ses épaules est la même que celle de ses hanches. La taille est fine.Halle Berry, Laëticia Casta
Morphologie et H (ou rectangle)Les épaules et les hanches sont dans le même alignement. La taille est peu marquée.Keira Knightley, Charlotte Gainsbourg
Morphologie en A (ou pyramide)Les épaules sont moins larges que les hanches.Beyoncé, Jennifer Lopez
Morphologie en V (ou pyramide inversée)C’est la morphologie des sportives. Les épaules sont plus larges que les hanches.Angelina Jolie, Pink
Morphologie en O C’est la morphologie des femmes rondes : poitrine généreuse, épaules rondes et ventreBeth Ditto, Marianne James
Morphologie en 8C’est la morphologie en X mais avec des formesMonica Bellucci, Kim Kardashian

Vous trouverez aussi sur le web des tests (ici ou ) pour vous aider à déterminer votre morphologie. En suivant, ces définitions et en faisant ces tests, j’ai trouvé que j’avais une morphologie en 8 : épaules et hanches dans le même alignement et taille légèrement marquée. Malheureusement, il n’en est rien et je vais vous expliquer comment je l’ai découvert.

Une autre théorie : morphologies et sous-morphologies

Cette histoire de X et de 8 m’a intriguée. J’ai toujours eu du mal à comprendre quelles étaient les différences entre une morphologie en X et une morphologie en 8, si ce n’est évidemment les formes, que la majorité des femmes ont ! Je trouvais cela bizarre de parler de formes pour les morphologies en 8 et en O alors que l’on ne parlait pas de formes pour les autres morphologies et qu’en introduction, tous les articles que je lisais précisaient bien que la morphologie décrivait le squelette et non les formes. En poursuivant mes recherches sur le web, je suis tombée sur cette vidéo. L’auteur de cette vidéo est Amanda Saurin. Elle est conseillère en image, elle anime le blog Amour, mode & beauté et une chaîne YouTube :

Cette vidéo a été un déclic pour moi ! La morphologie en O n’existe pas, pas plus que la morphologie en 8. Dans les autres morphologies, on décrit l’alignement des hanches et des épaules et le fait que la taille soit marquée ou non. À aucun moment, on ne parle de formes ou de rondeurs sauf pour les morphologies en 8 ou en O ! Cela est donc hors sujet et comme le montre Amanda Saurin, il faut prendre en compte les caractéristiques physiques, la forme du corps et non son volume. Cela est extrêmement discriminant pour les femmes concernées ! Sous prétexte qu’elles ont des rondeurs, on en fait des catégories à part.

Comme j’avais envie d’en savoir plus sur la question, étant dans une démarche pour constituer ma garde-robe minimaliste, et que je voulais écrire un billet sur les morphologies, j’ai décidé d’acheter le livre d’Amanda Saurin, Comment bien s’habiller ? La méthode qui marche vraiment. Le livre n’aborde pas directement la question des morphologies. Dans les premiers chapitres, Amanda Saurin rappelle des fondamentaux : qu’est-ce que la mode, la tendance, le style ? Le propos d’Amanda est le suivant : soyez consciente de vos atouts, choisissez les vêtements qui correspondent à votre morphologie et à votre personnalité, soyez consciente que vous êtes belle et que toutes les femmes sont belles ! Des paroles qui font du bien, qui permettent de prendre de la distance avec les diktats de la mode et de la surconsommation, thème également abordé dans ce livre.

Amanda Saurin base son travail sur une méthode mise au point par le styliste américain Bradley Bayou. Selon elle, les morphologies 8 et O n’existent pas. Seules les morphologies X, A, V et H existent. Cette méthode prend également en compte deux paramètres : la taille de la personne (hauteur) et sa corpulence :

TailleCorpulence
Petite taille
Taille moyenne
Grande tailles
Mince et très mince
Moyenne
Pulpeuse
Très pulpeuse

Ainsi pour chaque morphologie, on obtient douze sous-morphologies :

  1. Femme H petite et mince/très mince
  2. Femme H petite et de corpulence moyenne
  3. Femme H petite et pulpeuse
  4. Femme H petite et très pulpeuse
  5. Femme H de taille moyenne et mince/très mince
  6. Femme H de taille moyenne et de corpulence moyenne
  7. Femme H de taille moyenne et pulpeuse
  8. Femme H de taille moyenne et très pulpeuse
  9. Femme H grande et mince/très mince
  10. Femme H grande et de corpulence moyenne
  11. Femme H grande et pulpeuse
  12. Femme H grande et très pulpeuse

On détermine sa morphologie grâce à un calcul basé sur trois mensurations : tour d’épaules, tour de taille et tour de hanches. C’est ainsi qu’à ma grande surprise, j’ai découvert, que malgré ma taille marquée, j’avais une morphologie en H ! Cela a été une surprise totale ! J’étais tellement sûre d’avoir une morphologie en X ! J’ai refait le calcul plusieurs fois. Comme je doutais encore, j’ai refait le calcul avec mon ancien tour de taille (avant une légère prise de poids) pensant que cela changerait quelque chose, et non le poids n’y change rien, j’ai bien une morphologie en H, peut-être avec une taille légèrement marquée, peut-être légèrement plus marquée que certaines femmes qui ont une morphologie en H. Mais après tout, chaque femme est unique ! Ensuite, le poids et la taille permettent de déterminer à quelle sous-morphologie nous appartenons et d’avoir ainsi la liste complète des vêtements qui nous irons à coup sûr !

Je suis donc maintenant une heureuse femme en H avec une sous-morphologie en H6 donc de taille moyenne et de corpulence moyenne avec un petit ventre. Je vais donc éviter les tailles basses, les vêtements qui mettent l’accent sur cette zone (froufrous, motifs, bord-côte d’un pull, les matières lourdes comme le tweed ou les grosses mailles) et je vais privilégier les textures aériennes et fluides comme la soie, le coton ou le lin, les tailles normales ou hautes pour les pantalons et jeans, la forme trapèze pour les robes.

Voici quelques exemples de types de vêtements recommandés pour les femmes en H par Amanda Saurin dans son guide Soyez élégante et stylée, téléchargeable gratuitement sur son blog :

  • Les décolletés en V
  • La coupe droite
  • Les vestes légèrement cintrées portées ouvertes
  • Si vous avez une taille épaisse, évitez de marquer la taille. Optez pour des pantalons taille normale et portez votre haut par dessus votre bas
  • Si vous avez la taille fine, n’hésitez pas à la mettre en valeur avec des coupes cintrées, ceinturées à la taille ou taille haute.

Voici deux tenues que j’aime et que j’ai déjà publiées sur ce blog. Je vais essayer de vous montrer (modestement) pourquoi ces tenues me vont.

À gauche, je porte un jean taille haute, la blouse Emma de C’est qui le patron (Coralie Bijasson) et une paire de sandales à talons de la marque Tamaris (marque que j’adore et seule marque de chaussures que je supporte grâce à leur technologie Touch it). La taille haute masque mon petit ventre. Ma taille fine est soulignée par cette ceinture qui me fait penser à la ceinture du kimono que je portais quand je faisais encore du jujitsu. L’encolure est assez proche de l’encolure bateau, recommandée pour les morphologies en H. Les rayures verticales et les talons allongent ma silhouette.

À droite, je porte une jupe évasée faite sur mesure (d’après mon patron de jupe droite) réalisée dans un wax de la marque Vlisco, un Super-Wax de très belle qualité car Vlisco est une marque de luxe. Je porte un tee-shirt blanc de la marque Le T-Shirt Propre. Les mailles sont vraiment épaisses et ce tee-shirt ne se déforme pas. Je porte également un collier de perles et des sandales à talons. Comme précédemment la taille haute cache le ventre. La forme évasée de la jupe est recommandée pour les morphologies en H et les talons allongent ma silhouette.

Robe en wax (Coudre c’est facile)

La robe qui est mise en photo de couverture de ce billet me va également très bien car c’est une robe trapèze dans un tissu assez léger. La forme trapèze est également recommandée pour les morphologies en H.

Si vous voulez la liste complète des vêtements qui conviennent à votre morphologie et votre sous-morphologie, vous devrez acheter le livre d’Amanda Saurin. Je comprends que cet achat puisse vous rebuter un peu. Je ne veux en aucun cas pousser à la consommation mais je tenais à vous faire un retour d’expérience, à témoigner. Ce livre m’a vraiment aidée. Grâce à lui, je connais ma morphologie et je suis sûre de ne plus me tromper et d’avoir des vêtements adaptés. Pour ma part, je crois que j’avais besoin de repères, de conseils et que j’étais assez perdue. Sans acheter le livre, vous pouvez consulter son guide, les billets de son blog et ses vidéos qui donnent déjà de nombreux conseils. Elle a rédigé des billets pour chaque morphologie : A, X, H et V. Les liens sont dans la webographie ci-dessous.

En lisant ce livre et en écrivant ce billet, je réalise que j’ai appris des choses sur moi. Je crois qu’à cette étape de ma vie, cela est important pour moi de faire l’effort de me constituer une garde-robe à mon image, de réfléchir à ma consommation, à ma façon de m’habiller et à ce que je renvoie. Depuis longtemps, j’avais l’impression de me négliger un peu, même si je fabriquais pour moi, de temps en temps, quelques beaux vêtements. Je me sens vraiment bien maintenant et prête à faire le tri de ma garde-robe. J’ai envie de tester de nouveaux types de vêtements que je n’aurais jamais pensé porter auparavant comme les tops péplum, les robes portefeuilles, les pantalons carotte. J’espère que ce billet pourra aider certaines d’entre vous à se poser, à réfléchir, à se poser les bonnes questions, à s’accepter et à agir. Car la suite pour moi est le tri de ma garde-robe !

Bibliographie et Webographie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.