[Tendances] Et si on passait à la garde-robe capsule ?

C’est décidé ! Je passe à la garde-robe minimaliste. Cette envie, qui avait émergé il y a quelque temps déjà dans mon esprit, est devenue une évidence pendant le confinement décidé par le Gouvernement pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19. Cette démarche a d’ailleurs fait précédemment l’objet de plusieurs billets sur mon blog. J’avais envie d’agir pendant ce confinement, envie de dire STOP, de dire NON à ce que l’on m’offrait en tant que consommatrice. J’ai déjà commencé, il y a plusieurs années, en achetant des vêtements de seconde main, en créant mes propres vêtements et en entamant, par ailleurs, une démarche vers le zéro déchet. Je participe, du reste, cette année au défi Rien de Neuf lancé par Zero Waste France.

Pour rappel, l’industrie de l’habillement est la seconde industrie la plus polluante (après l’industrie pétrolière). C’est une catastrophe certes écologique mais aussi humaine, puisque les conditions de travail des ouvriers du textile, ceux qui fabriquent nos vêtements, sont déplorables et dangereuses voire inhumaines. Nous surconsommons en la matière car un Français achète environ 30 kg de vêtement par an. Paradoxalement, nous n’utilisons qu’une partie de notre garde-robe, un Français n’en utilise que 32 %.

Tout cela m’a décidé à me constituer une garde-robe capsule (vous trouverez aussi cette expression). Le principe : la garde-robe minimaliste est composée d’un nombre limité de pièces pour chaque saison, qui s’accordent bien entre elles et dont les coupes sont intemporelles. Vos tenues seront alors personnalisées grâce à des accessoires : bijoux, foulards, sacs, etc. C’est un dressing « sur mesure » en fonction de votre colorimétrie, de votre morphologie et de vos goûts. Je ne vais pas le cacher : à mes préoccupations écologiques s’ajoutait une envie de changer de look, de me sentir mieux dans les vêtements que je porte au quotidien. Mes objectifs sont donc les suivants :

  • Éviter d’avoir dans mon placard des vêtements ou des accessoires qui sont inutilisés ; tout doit servir !
  • Maîtriser la taille de ma garde-robe
  • Ne pas gaspiller des ressources, que ce soit mes ressources financières ou les ressources qui ont servi à faire le vêtement : plus de gaspillage !
  • Avoir des vêtements de qualité : acheter moins mais mieux (vêtements éthiques, équitables, fabriqués en France, fabriqués en matières recyclées ou en matières naturelles), me fabriquer de beaux vêtements
  • Me constituer une garde-robe adaptée d’un point de vue des couleurs et d’un point de vue de ma morphologie
  • Me sentir bien
  • Avoir du style
  • Faire en sorte que mes vêtements reflètent ma personnalité

Ma méthode pour constituer sa garde-robe minimaliste

Il est évident qu’il ne faut pas tout jeter pour tout racheter, l’objectif n’étant pas de surconsommer mais plutôt de consommer intelligemment et éthique. Ce que j’écris n’est pas parole d’évangile, ce sont des conseils. Je fais là un retour d’expérience, de ce qui a marché pour moi.

Voici les étapes que je vous conseille de suivre pour constituer votre vestiaire responsable :

  1. Listez les couleurs qui vous vont et vous plaisent, en dehors des couleurs neutres que sont le noir, le bleu marine, le gris, le blanc et l’écru/beige.
  2. Définissez votre morphologie et listez les vêtements qui conviennent à votre morphologie
  3. Faites le tri de votre vestiaire : cette étape est importante car vous permettra d’y voir plus clair avant tout autre achat
  4. Définissez vos basiques, ce qui est l’objet de ce billet en fait
Les associations de ma palette de couleurs

Les basiques de votre garde-robe

Je suis sûre que, comme moi, parfois vous vous êtes sentie paumée, désemparée voire totalement frustrée devant votre dressing, en pensant que vous n’aviez rien à vous mettre. Lorsque nous faisons du shopping, nous avons tendance à acheter des pièces à la dernière mode, souvent assez excentriques. Mais lorsqu’on se retrouve devant son placard, rempli de pièces originales, on se rend compte qu’il nous est impossible de les combiner entre elles. Cette notion de « basique » a été pour moi une révélation : ce sont les basiques de votre garde robe qui vont vous permettre de créer vos tenues et surtout de vous créer une garde-robe minimaliste, à votre image.

On fait souvent jouer aux basiques les seconds rôles or ce sont les stars de notre dressing. Les basiques de votre garde-robe n’ont rien de « basiques » contrairement au nom qu’on leur donne. Ils seront, en effet, l’ossature de votre garde-robe, c’est-à-dire ses fondations, comme les fondations d’une maison. Ce sont des pièces indémodables car intemporelles, aux formes simples. Elles seront toujours au goût du jour et ne se démoderont pas. Ce sont les vêtements que vous mettrez le plus souvent. Je vous conseille donc d’éviter les vêtements à mettre en pressing, signe que le vêtement durera moins longtemps qu’un autre.

Les quatre caractéristiques des basiques sont les suivantes :

  • La couleur : le basique est de couleur neutre, noir, bleu marine, gris, blanc et beige ; certains ajouteront aussi le rose poudré, le taupe, le kaki et les nuances de blanc, crème et écru. Pour savoir en plus sur les couleurs, je vous renvoie à mon billet sur la colorimétrie.
  • La forme : elle est sobre, sans fioritures ni froufrous pour se marier avec tous les autres vêtements
  • Les matières : on choisit de belles matières, des matières naturelles (soie, laine, cuir, lin, coton bio, lyocell, chanvre), synonymes d’élégance.
  • La qualité : on investit dans ses basiques pour avoir un vêtement de qualité car c’est un vêtement que l’on va porter très fréquemment. Veillez à ce que le vêtement que vous souhaitez acheter ait des finitions soignées. Si vous le faites vous-même, appliquez-vous sur les finitions. Souvent, malheureusement, nous avons tendance à mettre le prix dans la pièce excentrique, qu’on ne mettra que pendant une saison. Faites l’inverse : investissez dans ces pièces en choisissant des vêtements fabriqués de manière éthique et en matières écologiques, par exemple.

Vous commencez à comprendre ? Les basiques seront la base de votre garde-robe à laquelle vous allez rajouter d’autres pièces… C’est ça, le secret d’une garde-robe capsule : des vêtements de couleurs neutres et aux formes sobres, que vous allez associer à des vêtements colorés, aux coupes contemporaines, plus travaillés et plus tendance, d’où l’importance de connaître les couleurs qui vous vont en dehors des couleurs de base.

Par contre, mes basiques ne sont pas vos basiques. C’est à vous de définir vos basiques. Vous trouverez sur le web de nombreuses listes de basiques. Le plus important : opter pour des basiques qui vous ressemblent ! Vous allez définir vos basiques en fonction des vêtements que vous portez déjà et que vous aimez porter, des vêtements dans lesquelles vous vous sentez à l’aise et enfin en fonction de votre profession. Certaines professions demandent, en effet, de répondre à certains codes vestimentaires (avocate, notaire, etc.).

Voici la liste de mes vingt basiques :

  • La chemise blanche
  • La marinière
  • Le tee-shirt
  • Le pull marin
  • Le pull en cachemire
  • Le gilet
  • La veste en lin
  • Le trench
  • Le manteau noir
  • La veste tailleur
  • Le pantalon tailleur
  • Le jean
  • La petite robe noire
  • La robe en laine
  • La jupe plissée
  • Le foulard
  • Les derbies
  • Les sneakers
  • Les sandales plates
  • Les bottes

Comme je le disais, j’ai choisi mes basiques. Dans certains articles, vous verrez, par exemple, le perfecto, le pull à torsades, le short, les ballerines, les escarpins. Je ne les ai pas mis dans ma liste de basiques car ce ne sont pas des vêtements ou chaussures que je porte ou que j’ai envie de porter. De plus, si vous ne portez que des jeans, aucun problème ! C’est votre style, c’est tout. Inutile d’acheter un pantalon tailleur que vous ne mettrez pas. Si vous n’aimez pas les robes (et les jupes), vous pouvez très bien remplacer la petite robe noire par un tailleur smoking ou une combinaison noire élégante pour les grandes occasions.

Vous voyez que rien qu’avec cette liste, vous pouvez déjà constituer de nombreuses tenues. Si je prends, pour exemple, la chemise blanche, vous pourrez l’associer à différents autres basiques :

  • Chemise blanche/jean/sneakers/trench
  • Chemise blanche/jean/derbies/trench
  • Chemise blanche/pantalon tailleur/derbies/trench
  • Chemise blanche/pantalon tailleur/sneakers/trench
  • Chemise blanche/pantalon tailleur/veste de tailleur/derbies
  • Chemise blanche/pantalon tailleur/veste de tailleur/sneakers
  • Chemise blanche/jean/sneakers/veste de tailleur
  • Chemise blanche/jean/derbies/veste de tailleur

Comme je l’ai écrit précédemment, mes basiques ne correspondront pas à vos basiques car, non seulement ma liste sera différente de la vôtre, mais aussi parce que leur forme sera différente. Le basique, comme tous les vêtements, doit correspondre à ma morphologie. Un jean peut être mom, skinny, droit, etc. Une jupe peut être une jupe droite, trapèze, tulipe… Vous voyez l’importance de connaître sa morphologie et les vêtements qui sont adaptés à celle-ci.

En plus de ces basiques, vous trouverez dans ma garde-robe des hauts (blouses, chemises, débardeurs), des robes, des pulls, des sandales à talons, etc. Le tri que j’ai fait pendant le confinement m’a permis de garder les pièces vraiment essentielles. Je vais compléter petit à petit ma garde-robe et remplacer peu à peu les basiques dont j’ai dû me séparer.

Où trouver des vêtements de qualité ?

Comme je le disais, les basiques doivent être des vêtements de qualité, avec de belles finitions et cela n’est pas si difficile à trouver. Voici d’ailleurs quelques pistes.

Vous pouvez, tout d’abord, vous diriger vers des marques éthiques et éco-responsables. En achetant auprès de ces marques, vous êtes assurée que le produit a été fabriqué dans des conditions respectueuses de l’environnement et des hommes. Je vous conseille de vous abonner à la newsletter de SloWeAre. C’est à la fois un média et un label, qui garantit que les vêtements des marques labellisées sont éthiques et éco-responsables à toutes les étapes de la production. J’ai déjà moi-même écrit un billet à ce sujet : « Comment avoir un dressing responsable ? ». Certes, le prix sera plus élevé mais c’est sans comparaison avec des marques de la fast fashion ou des marques qui pratiquent des prix plus élevés mais dont la qualité est à peine supérieure à celle de la fast fashion.

Mon t-shirt propre tout juste sorti de son emballage !

Une autre solution est d’acheter de seconde main. Vous pouvez trouver de véritables pépites dans des ressourceries et même des boutiques Emmaüs. Et en plus, vous ferez un geste écologique. En achetant un produit déjà fabriqué, vous pouvez vous dire qu’aucune ressource a été gaspillée pour le fabriquer. Vous trouverez des articles de luxe, en plus de marques plus abordables, sur deux sites de vente de seconde main : Videdressing et Vestiaire collective. C’est d’ailleurs sur le site de Videdressing que j’ai trouvé mon trench de la marque Jodhpur dont les finitions sont incroyables et mon foulard en soie de la marque Balenciaga à seulement 40€. J’ai passé beaucoup de temps sur ces deux sites ces dernières semaines et je pense qu’une personne peut très bien s’habiller de la tête aux pieds en achetant seulement de seconde main.

Enfin, si comme moi vous avez la chance de savoir coudre, vous pouvez fabriquer vos vêtements. Pour cela, il faut avoir un patron de qualité, un tissu de qualité et faire de belles finitions. Concernant les patrons, je vous renvoie à mon billet dans lequel je donne plein de conseils pour bien choisir son patron. Pour le tissu, j’ai fait personnellement le choix de ne plus acheter que des matières naturelles : coton, lin, laine. Vous trouverez aussi de plus en plus de tissus biologiques sur le marché. Je me fournis principalement auprès de ces quatre boutiques :

  • Les Coupons de Saint-Pierre qui vendent des coupons à prix réduits ; certains tissus ont été fabriqués pour de grandes marques. Cela a aussi le mérite de ne pas gâcher cette matière première
  • Tissus Papi, une entreprise familiale de Roubaix
  • Les Tissus du Chien Vert, une entreprise belge, qui propose de très beaux tissus, à la fois pour l’habillement et pour l’ameublement
  • La Droguerie qui propose de très beaux tissus liberty

La mode change depuis quelques années et les habitudes de consommation aussi. De plus en plus de Français achètent des vêtements de seconde main, ce qui n’empêchent en rien d’avoir du style, bien au contraire !

Parlons de style !

Tout d’abord, je vous mets en garde sur une chose : ne croyez pas que vous aurez du style en vous habillant avec les dernières pièces de toutes les marques « tendance ». Non, vous aurez juste l’air d’un sapin de Noël et j’espère vous l’avoir prouvé dans ce billet. De plus, lorsque j’ai entamé cette démarche, j’ai lu, sur certains sites, qu’il fallait définir son style avant de constituer sa garde-robe capsule. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec cela car, selon moi, on ne peut pas s’enfermer dans un style. Chacune d’entre nous a une personnalité complexe, avec de multiples facettes. Certaines d’entre nous ont un style bien défini et très marqué : rock, gothique, romantique, etc. Alors ne changez rien ! Mais si comme moi, vous n’avez pas de style bien marqué et que vous naviguez entre plusieurs styles, je ne vous conseille pas de choisir un style que vous plaquerez sans prendre en compte plusieurs paramètres, déjà cités précédemment : vos goûts, votre personnalité, votre profession. Je ne vais pas du jour au lendemain me dire que je vais me faire un look gothique et acheter les vêtements nécessaires pour avoir ce look. La démarche de garde-robe capsule va à l’encontre de cela. On peut avoir du style en portant des basiques et une pièce forte ou un accessoire qui va donner le ton, qui fera le sel de votre tenue et va révéler une facette de votre personnalité.

Je m’explique, il y a trois styles vestimentaires principaux, que je peux définir avec quelques basiques :

  • Casual : tenue décontractée (jean, sneakers, pull, tee-shirt)
  • Chic : tenue formelle (jupe, robe, chemise, veste et pantalon tailleur, escarpins)
  • Casual Chic : style très tendance, décontracté et élégant, qui allie dans une même tenue des éléments appartenant au look casual (tee-shirt, sneakers, jean) et des éléments du style formel (veste et pantalon tailleur, chemise, etc.)

A chacun de ces styles, vous pouvez ajouter des vêtements et des accessoires qui vont donner une coloration à votre style :

  • un perfecto pour un look rock
  • une blouse en broderie anglaise pour un style romantique
  • un top avec un imprimé graphique pour un style arty
  • un pantalon à patte d’éléphant pour un style hippie
  • une broche en forme de crâne pour une touche gothique

Pour ma part, j’aime les imprimés très graphiques qui donne un look arty mais je vais aussi avoir des vêtements du style romantique (blouse en broderie anglaise, gilet en mohair au point ajouré et délicat). Selon les circonstances, je peux adopter un look casual, le week-end par exemple, un style chic pour un rendez-vous professionnel et pour le quotidien, un look casual chic. Au début de ma démarche de garde-robe minimaliste, j’étais partie pour voir quel style m’irait le mieux (sur les conseils de certains sites) mais j’ai réalisé qu’aucun style ne me correspondait vraiment car je ne m’habille pas toujours de la même façon, je m’adapte à mes envies, aux circonstances et à mon humeur du moment.

En résumé, votre garde-robe minimaliste doit être constituée de basiques, des vêtements de qualité, de couleurs neutres et aux formes simples. A ces basiques, s’ajoutent des pièces colorées et dans l’air du temps, des vêtements plus travaillés. Les couleurs doivent vous aller et les formes doivent être adaptées à votre morphologie, que ce soit pour vos basiques ou vos pièces tendance. Pour vous habiller le matin, rien de plus simple : vous pouvez vous habiller avec vos basiques seulement ou bien mélanger basiques et pièces tendance. Maintenant, vous ne serez plus désespérée devant votre dressing ! Ce sont ces pièces tendance et des accessoires (bijoux, chaussures, chapeaux, foulards) qui définiront votre style !

Pour moi, cette démarche de constituer une garde-robe capsule m’a fait beaucoup de bien ! Je me sens vraiment mieux dans les vêtements que j’ai gardés suite à mon tri et les vêtements que je viens de racheter. Grâce à cette démarche, je me sens bien. Maintenant, je sais quels vêtements me vont, quelles couleurs me vont, ce qui manque à ma garde-robe. Mes achats seront dorénavant plus réfléchis, ainsi que mes créations. « À ma grande surprise, j’ai constaté que désencombrer sa garde-robe permettait d’y voir plus clair et d’avoir plus de choix », témoigne Béa Johnson dans son livre Zéro Déchet (Les Arènes, 2013). J’espère que ce billet vous aidera à y voir plus clair. N’hésitez pas à me laisser votre retour d’expérience concernant la garde-robe capsule en commentaire.

Webographie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.